Un excès de vitesse énorme...

C'est un bien triste record qu'ont enregistré les gendarmes de l'Escadron De Sécurité Routière (EDSR) du Pas-de-Calais, le week-end dernier à proximité d'Arras. Un automobiliste a été flashé à 258 km/h au lieu des 110 km/h qui constituent la limite sur ce tronçon de route départementale. Avec près de 150 km/h de trop par rapport à la limite, les militaires ont admis leur surprise face à une telle infraction.

"Cette vitesse est régulièrement décelée sur autoroute, mais sur une route nationale, c’est très rare", a admis Didier Deloffre, le chef de l'EDSR. "Je n'avais jamais vu cela. À cette vitesse-là, on fait environ 70 mètres par seconde. C’est très dangereux et ça peut mettre en péril les autres automobilistes."

La voiture, une sportive italienne dont la marque et le modèle n'ont pas été révélés, a été placée en fourrière, tandis que le permis du chauffard lui a évidemment été retiré. Mais l'histoire ne va évidemment pas s'arrêter là pour le contrevenant, qui va devoir répondre de ses actes devant le tribunal d'Arras, qui pourrait certainement choisir d'appliquer des sanctions exemplaires face à un excès hors-norme.

Selon le code de la route, l'amende maximale pour une infraction de classe 5, c'est-à-dire à plus de 50 km/h au-dessus de la limite, est de 1500 euros, avec un retrait de 6 points et une suspension de permis dont la durée est décidée par le tribunal. Si le chauffard récidive, il ne s'agit plus d'une infraction mais d'un délit. L'amende maximale peut alors être doublée et la suspension de permis peut être prononcée pour une durée de trois ans ou plus, tout comme l'interdiction de conduire un véhicule motorisé de n'importe quel type. Compte tenu de l'écart abyssal entre la limite et la vitesse retenue dans ce cas, il est probable que les peines soient maximales, récidive ou non.