La voiture ne sera pas remplacée.

Vieille d'une dizaine d'années, la DS 3 est allée bien au-delà du cycle des 7 ans qui prévaut habituellement dans l'industrie automobile moderne. Malgré l'arrivée du DS 3 Crossback, la firme premium de PSA l'a maintenue dans son catalogue. Mais elle s'apprête maintenant à la débrancher pour de bon.

Dans un entretien accordé à La Tribune, Yves Bonnefont, le patron de DS, a confirmé que la production de ce modèle cesserait à court terme. "Le marché du trois portes est en déclin, la DS 3 s'éteindra avec lui... Elle restera cependant dans notre catalogue au moins jusqu'à la fin de l'année", a-t-il en effet déclaré.

DS n'a pas prévu de remplacer ce modèle à court terme. Le constructeur a d'autres projets en tête, dont notamment celui d'une nouvelle berline qui devrait s'appeler DS 8. Ce véhicule doit entrer en scène l'année prochaine. Il visera d'abord la Chine (pays où il sera d'ailleurs produit) mais devrait toutefois être aussi commercialisé en Europe. L'image que nous mettons ci-dessous est une illustration donnant une petite idée de ce que pourrait faire DS sur le plan du design.

Illustration DS 8

Bien qu'elle ne joue plus les premiers rôles depuis un petit moment, la DS 3 a représenté l'année dernière des volumes de ventes non négligeables à l'échelle de la marque. En France, 7234 exemplaires ont été vendus en 2018, chiffre à comparer aux 10'361 DS 7 Crossback immatriculés la même année. Les choses se sont en revanche bien tassées en 2019, la DS3 ne figurant pas dans le top 100 des meilleures ventes en France qu'a publié le CCFA au terme du premier semestre. Yves Bonnefont tient d'ailleurs a souligné que l'essentiel des ventes de sa marque provient désormais du DS 3 Crossback et du DS 7 Crossback.

'