L'indécision de Nissan empêche ses équipes de développer la nouvelle GT-R.

Il semblerait que Nissan opère sur une échelle de temps différente de celle de la plupart des constructeurs automobiles, du moins, dans certains segments. Les voitures de sport de Nissan sont bien avancées depuis des années, notamment sa GT-R, qui deviendra officiellement une 'ado' l'année prochaine. Selon Motoring, la Nippone à moteur V6 ne fera que vieillir − peut-être beaucoup plus que ce que vous pensez − avant l'arrivée d'un nouveau modèle.

Apparemment, il y aurait une certaine indécision chez le constructeur quant à savoir s'il faut doter la GT-R de prochaine génération d'un groupe motopropulseur hybride, ou si elle doit être entièrement électrique. Pendant ce temps, l'équipe destinée à la GT-R et dirigée par Hiroshi Tamura attend les instructions des supérieurs hiérarchiques. Il est indiqué que le groupe japonais a quelques projets en tête, mais que rien n'a encore été décidé. Le temps de développement d'un nouveau véhicule étant de plusieurs années, il est concevable qu'une nouvelle GT-R n'arrivera pas avant 2027.

Hiroshi Tamura aurait dit que la GT-R n'a 'que' 12 ans d'âge, et il pense que la plateforme sur laquelle elle repose pourrait durer 20 ans sans devoir effectuer de changements majeurs. Si cela n'est pas assez pour se gratter la tête, plus loin dans l'article précité, il aurait dit que la carrosserie de la GT-R de l'année-modèle 2017 représente "presque une nouvelle silhouette". En comparant la GT-R de 2009 (en bas à gauche) à celle de 2017 (en bas à droite), nous avons vraiment du mal à comprendre ce qu'il veut dire par là.

2009 Nissan GT-R
2017 Nissan GT-R

Dans le domaine des voitures de sport, il y a eu des plateformes de longue date qui ont réussi à survivre pendant un certain temps. On pense tout de suite à la plateforme 'Fox Body' de Ford qui a équipé la Mustang de 1979 à 1993. Techniquement parlant, cette plateforme avait subi une légère modification au cours de l'ère SN95 et de la Mustang New Edge qui s'est achevée en 2004. Cela représente 25 ans de service au total, bien que la Mustang ait subi d'importants changements au cours de cette période.

S'il y a un point positif à retenir ici, c'est que Nissan semble au moins déterminé à garder la GT-R dans sa gamme de produits. Nous espérons simplement que la GT-R ne dépérira pas au point de devenir l'ombre de sa gloire passée.

'