Les Bentley Boys des temps modernes arrivent !

Bientôt, quand on croisera une voiture ancienne dans la rue, on n'aura plus la certitude qu'elle l'est vraiment. En effet, la mode chez les constructeurs, en général de prestige, est de reproduire (dans le sens 'produire de nouveau' plus que 'copier') des modèles qui ont fait la gloire de la marque. Aston Martin ressort des DB4 GT Zagato et DB5, Jaguar des Type D et XKSS, et bientôt Bentley des Blower ! 

La firme de Crewe vient en effet d'annoncer qu'elle lançait une réédition de sa voiture de course d'avant-guerre, la Blower 4½ litres suralimentée de 1929, celle de Tim Birkin. 

Galerie: Bentley Blower 4½ litres suralimentée de 1929

"Tandis que nous continuons à commémorer les 100 ans de Bentley, nous jetons un regard vers notre histoire tout en employant les dernières technologies et techniques numériques afin de créer quelque chose de tout à fait exceptionnel" explique Adrian Hallmark, président-directeur général de Bentley. Et de continuer : "Nous savons qu’il existe une demande de rééditions officielles pouvant être utilisées, appréciées et chéries sans risque pour les précieuses voitures d’origine. Les douze nouvelles Blower rendront hommage à notre héritage, mais aussi à l’incroyable savoir-faire des artisans de Mulliner. Il s’agit d’un nouveau défi pour Bentley, mais l’extraordinaire succès de la récente reconstruction de la Corniche de 1939 nous a donné envie d’aller plus loin et de réaliser quelque chose d’encore plus unique. Douze heureux clients pourront bientôt posséder un témoignage exclusif de l’histoire Bentley."

 Si quatre "Team Blower" ont été fabriquées à l'époque pour la compétition par Tim Birkin, à la fin des années 1920, la plus connue de toutes reste la voiture n°2, immatriculée UU 5872, celle de Tim Birkin en personne, laquelle sera engagée aux 24 Heures du Mans et jouera un rôle central dans la victoire de la Bentley Speed Six d'usine en 1930. C'est elle précisément qui servira de modèle pour la réédition.

Comment reproduit-on une voiture ancienne ?

Bentley nous en dit un peu plus sur la manière dont les 12 exemplaires de Blower vont être de nouveau produits. Et cela commence par un désassemblage complet de la Team Blower portant le numéro de châssis HB 3403 et qui appartient à Bentley. Les composants seront ensuite inventoriés puis scannés en 3D dans le but de faire une maquette numérique.

Rassurez-vous, la suite devient un peu plus artisanale grâce aux artisans du département Mulliner de Bentley. En effet, il reste des moules et des outils des années 1920 permettant de reproduire les différentes pièces de la voiture. Avec quand même l'aide des dernières technologies de fabrication précise le constructeur britannique. Reste ensuite à tout assembler pour obtenir ces Blower. Le but étant tout de même d'en faire des voitures identiques à l'originale, aussi bien mécaniquement qu'esthétiquement. À voir en revanche ce que les normes de sécurité modernes imposeront en plus à ces répliques. Des "changements minimes" précise Bentley. 

Il faudra quand même pas moins de 2 ans à Bentley pour pouvoir terminer sa série de 12 voitures. Soit une voiture tous les deux mois. 

Quel moteur pour cette "nouvelle" Blower ?

Vous l'aurez compris, le moteur de ces répliques de Bentley Blower sera aussi fidèle au modèle. En l'occurence il s'agit d'un 4 cylindres à 16 soupapes, carter aluminium, chemises de cylindres et culasse fixe en fonte. Grâce au compresseur, lui aussi réplique exacte du Roots Mk IV d'Amherst Villiers, le moteur de 4398 cm3 développera quand même 243 chevaux à 4200 tr/min. La suspension sera assurée par des ressorts à lames semi-elliptiques, les amortisseurs seront la réplique de ceyx de Bentley et Draper, et la structure de l'auto sera un cadre en tôle emboutie.

Quant au prix, il n'a évidemment pas été révélé. C'est sans doute un peu "vulgaire" d'en parler. Mais peu importe qu'il soit indécent, il ne fait aucun doute que ces 12 Blower vont très rapidement trouver de nouveau propriétaires prêts à jouer les Bentley Boys, comme dans l'avant-guerre ! 

'