Cette voiture électrique est restée dans les tiroirs.

Modèle : Trabant nT

Présentation : Salon de Francfort 2009

Caractéristiques : longueur de 3950 mm, largeur de 1690 mm, hauteur de 1500 mm, empattement de 2450 mm, poids de 1050 kg à vide, moteur électrique d'une puissance de 47 kW avec batterie lithium-ion et toit solaire de 1,8 mètre carré, autonomie d'environ 160 kilomètres, vitesse maximale de 130 km/h, temps de charge d'environ 8 heures (230 volts) ou 2 heures (380 volts)

Présentation

Dans les années 2000, les modèles néo-rétros ont poussé comme des champignons. Pensez à la Fiat 500, à la Chevrolet Camaro, à la Thunderbird, à la Ford Mustang, à la VW New Beetle, etc. On oublie trop souvent la nouvelle édition de la célèbre Trabant, la voiture culte de la RDA. En 2009, la Trabant nT (l'abréviation de "new Trabi") a été présentée au Salon de Francfort. Pour comprendre ce concept, revenons en arrière.

Entre novembre 1957 et avril 1991, AWZ a construit un total de 3'051'385 véhicules de l'ancienne Trabant. L'histoire de la Trabant nT a commencé avec le constructeur de modèles réduits qui, à l'occasion du 50ème anniversaire de la "Trabi", a réfléchi ce à quoi pourrait ressembler une version moderne. Fin 2007, une maquette à l'échelle 1:10 a été créée, basée sur la Trabant 601 Universal. Une enquête a montré que la néo-Trabant jouissait d'une très grande popularité. IndiKar (Individual Karosseriebau GmbH) de Wilkau-Haßlau, en Saxe, est venu transformer ce petit modèle en une véritable voiture.

Avec ses 3,95 mètres de long, la Trabant nT était environ 30 centimètres plus longue que le modèle historique, mais elle mélangeait habilement les éléments modernes avec l'aspect du passé. D'un point de vue technique, la voiture a été conçue comme une voiture électrique et devait parcourir environ 160 kilomètres avec une seule charge. Elle était alimentée par une batterie lithium-ion située entre l'essieu arrière et le tunnel central. De plus, il y avait un grand toit solaire pour alimenter le système de ventilation.

Trabant nT (2009)

Le communiqué de presse déclarait : "Ce concept est destiné à rouler en ville et à parcourir de moyennes distances de manière sûre et fiable. Il peut être acheté en tant que deuxième voiture et utilisé au quotidien". Pour que cette voiture moderne soit sur la route en 2012, le Salon de Francfort devait servir de vitrine. Il était prévu que la Trabant nT entre en production, mais il fallait que le constructeur trouve des investisseurs, en vain.

Pourquoi la Trabant nT a-t-elle échoué ? La principale raison financière, la marque manquait de ressources financières et aucun investisseur solide ne s'est présenté pour développer ce projet. Mais il y avait d'autres facteurs car en 2009, les batteries étaient coûteuses et leur autonomie était faible. De plus, l'économie mondiale traversait une période de turbulences. Dix ans plus tard, cependant, la conception de la Trabant nT ne semble toujours pas dépassée. Des investisseurs pourraient transformer ce concept oublié en un véhicule de production. Après tout, dans le passé, les citoyens de la RDA devaient attendre jusqu'à 15 ans pour la livraison d'une Trabant 601 !

Galerie: Trabant nT (2009)