Le W16 continuera de respirer et de grogner.

À l'heure où tous les constructeurs passent d'une manière ou d'une autre à l'électrique, Bugatti semble faire de la résistance, mais pas pour très longtemps... C'est l'un des rares constructeurs à ne proposer aucune alternative électrique. Bugatti ne commercialise en effet qu'un seul type de moteur, le W16, que l'on pense voué à disparaître. Pour le patron de la marque, Stephan Winkelmann, ce 16 cylindres en W est loin de l'âge de la retraite. Selon lui, il sera encore assemblé pendant une bonne décennie

Toutefois, il ne rejette pas l'idée d'étoffer les motorisations en allant piocher dans la banque d'organes du Groupe Volkswagen. En pense notamment au V12 de Lamborghini, ou encore, au V8 que l'on retrouve sur l'Urus ainsi que sur la nouvelle RS 6 Avant pour ne citer qu'eux. Bugatti pourrait aussi intégrer un moteur électrique à ses véhicules. D'ailleurs, la marque dit qu'un second est en cours de discussions. Bugatti n'attend que le feu vert de Volkswagen pour lancer ce véhicule. 

Le prix de la rareté

Toujours est-il que le W16 constituera encore et toujours le cœur des Bugatti. Le constructeur est le seul à proposer cette mécanique. De plus, avec la disparition des 'gros' moteurs thermiques, il y a de fortes chances pour que le W16 de Bugatti devienne une pièce rare. C'est par ailleurs déjà le cas comme l'affirme le patron, car les Bugatti EB110 et Veyron voient leur cote grimper au fil des années. Il est probable que la valeur de la Chiron suive le même chemin. Si aujourd'hui l'hypercar est vendue à 2,5 millions d'euros, sa valeur pourrait monter en flèche dans les prochaines années. 

Prenons l'exemple de la Bugatti Veyron. En 2011, il était possible de trouver un modèle d'occasion moyennant 600'000 euros. Aujourd'hui, pour prétendre acheter cette hypercar sur le marché de l'occasion, il faudra rassembler plus d'un million d'euros. Les Bugatti pourraient devenir encore plus onéreuses, grâce aux nouvelles restrictions qui signent l'arrêt de mort des moteurs de grosse cylindrée, et donc, leur rareté absolue.