Mini a laissé entendre qu'elle pourrait construire une telle voiture au début de l'année. Voici notre rendu.

Mini envisage de se lancer dans le monde des voitures à moteur central. C'est un grand pas pour une marque synonyme de "petites voitures" à traction, agiles et pouvant presque tenir dans la poche. D'un autre côté, "petit" et "agile" sont normalement des attributs synonymes de voitures à moteur central, au final, ce n'est peut-être pas une idée aussi folle. En fait, certains pourraient dire que cela aurait dû être fait depuis longtemps.

Au début de l'année, nous avons rapporté l'interview d'Andreas Lampka, le responsable de communication chez Mini. Dans cette interview, il a suggéré que les ingénieurs de Mini pourraient travailler sur une voiture à moteur central si on leur donnait le temps et les ressources nécessaires pour le faire. Il ne s'agit en aucun cas de la confirmation de l'arrivée d'un tel véhicule, mais cette discussion suggère certainement que les dirigeants de Mini y réfléchissent. C'est ce qui nous a aussi fait réfléchir, et nos illustrateurs ont alors créé ce rendu exclusif pour donner vie à une Mini à moteur central.

Mini Mid-Engine Rendering
Mini Mid-Engine Rendering

On ne peut certainement pas confondre cette voiture avec autre chose. Au lieu d'adopter une approche radicale avec quelque chose de complètement nouveau, nous avons conservé le visage emblématique de la Mini en finition JCW. La différence se situe évidemment derrière le pilier A avec un toit plus bas et seulement deux places. Les portes remodelées se fondent dans un arrière élargi, doté de modestes ouvertures latérales. Le design de Mini est généralement conservateur, et nous l'avons aussi préservé en évitant de faire des folies avec des ailes ou des lignes de caisse complexes.

Quant au moteur qui repose derrière les sièges, ce doit être un quatre cylindres turbocompressé. En tant que tel, la puissance doit être transmise aux roues arrière par une boîte de vitesses manuelle. Bien sûr, nous pourrions opter pour une boîte automatique à double embrayage qui entraînerait les quatre roues, mais cette Mini n'est pas une supercar. Il s'agit d'une voiture de sport à moteur central, conçue spécialement pour le plaisir de conduire. Cela signifie trois pédales et un levier au milieu, sans aucun compromis.

Est-ce que Mini construira vraiment cette voiture ? Honnêtement, c'est douteux, malgré les propos optimistes de Lampka. Pourtant, le monde manque cruellement de voitures de sport simples à moteur central comme celle-ci. Il pourrait y avoir un créneau si Mini a le courage de l'explorer.