Voilà comment cet aileron à étages a été dessiné.

La Ford Escort RS Cosworth est l'une des créations les plus emblématiques de Ford. Réalisée en collaboration avec Cosworth, elle s'est rendue populaire grâce notamment à son aileron arrière "queue de baleine" - une énorme aile et un spoiler, empilés les uns sur les autres et reliés au milieu.

Si vous tombez par hasard sur la liste des voitures aux ailerons les plus extravagants, il y a de fortes chances que l'Escort Cosworth y figure en bonne place. Et encore, il aurait pu être encore "pire", du moins plus extravagant, puisque la sportive compacte a été conçue avec trois étages d'aileron en tête. C'est ce qu'explique Frank Stephenson - le designer à qui l'on doit cet aileron inoubliable.

Galerie: Ford Escort Cosworth

Comment a-t-il eu cette idée ? Stephenson a posté une vidéo sur sa chaîne Youtube, dans laquelle on apprend que le concept a en fait été inspiré par l'avion du Baron Rouge, le Fokker Dr.1. Si vous ne connaissez pas le Baron Rouge (ou Manfred von Richthofen), il est considéré comme l'as des pilotes de chasse de la première guerre mondiale, au service de l'armée de l'air allemande.

L'avion de Richthofen était une légende en soi - un "triplan" rouge avec trois ailes empilées les unes au-dessus des autres. Si l'on regarde le design de Stephenson sur l'Escort Cosworth, l'inspiration est évidente. Pour autant Ford n'était pas très enthousiaste à l'idée de réaliser cet aileron, notamment du point de vue du coût. D'où la perte de l'aile centrale.

La voiture qui en a résulté était toujours une icône, mais comme le dit Stephenson dans la vidéo en haut de cet article, c'est comme si son enfant était né avec seulement neuf doigts.

Stephenson de souligner par ailleurs que l'empilement de trois ailes n'était pas seulement un gadget de design. Une vidéo de Discovery U.K. a été publiée il y a quelques années, recréant le design original. Apparemment, le Cosworth à trois ailes aurait pu améliorer le comportement de la voiture - si l'on en croit Stephenson et les présentateurs.

Voici la vidéo de Discovery U.K (en anglais):