Un nouveau modèle est toujours à l'ordre du jour chez Bugatti, mais son développement va prendre un peu de retard.

Si vous suivez avec assiduité l'actualité automobile, vous n'êtes sûrement pas sans savoir que Bugatti travaille sur un second modèle, en plus de la Chiron et de toutes ses versions dérivées.

Pour le moment, Bugatti est resté encore assez évasif concernant sa nouvelle voiture, nous savons simplement qu'elle aura des vocations "familiales". En d'autres termes, elle devrait bénéficier de quatre places et d'un coffre un peu plus logeable que la Chiron.

En revanche, actuellement, impossible de savoir s'il s'agira d'une grande berline, d'un crossover ni même si nous aurons le droit à une voiture 100 % thermique, hybride ou bien 100 % électrique. Si une tendance se dégage autour d'une berline quatre places, beaucoup plus abordable que la Chiron, c'est-à-dire à des tarifs situés entre 500'000 et un million d'euros, Bugatti conservera un côté assez exclusif avec ce modèle en limitant sa production.

Mais avant de limiter sa production, encore faut-il que la voiture y entre en production. Et visiblement, il y a d'autres priorités actuellement pour la firme alsacienne. En effet, si l'arrivée d'un second produit est indispensable pour pérenniser l'avenir de l'entreprise, surtout dans un contexte économique qui pousse de plus en plus à la rationalité, Bugatti préfère se concentrer sur les dernières Chiron à vendre et sur les livraisons des premières Divo

Stephan Winkelmann, le patron de la marque, a confirmé que le projet d'un second modèle chez Bugatti était finalement en attente pour le moment, dans un contexte économique compliqué, la priorité étant donnée aux liquidités. Pour rappel, Bugatti a écoulé plus de la moitié de la production de Chiron prévue en l'espace de quatre ans. Un rythme qui peut sembler excessivement lent, mais à 2,5 millions d'euros l'unité, sans option, ce n'est pas vraiment une surprise malgré toutes les qualités intrinsèques de la voiture.