Renault publie une photo du pick-up quittant la chaîne de montage en Argentine, un modèle de pré-série.

Si vous pensiez que le Renault Alaskan qui a depuis peu quitté le catalogue de la marque s'arrêtait définitivement, détrompez-vous. Le pick-up est bel et bien arrêté en Europe. Officiellement pour des raisons de normes de pollution, trop de rejets de CO2. Mais clairement, le modèle n'a pas trouvé son public chez nous non plus. Toujours est-il qu'il continue sa vie de l'autre côté du globe. Plus précisément en Amérique du Nord.

Renault avait confirmé que son Alaskan serait désormais produit en Argentine. Mais les choses deviennent plus concrètes avec la publication d'une photo du premier modèle de pré-série de l'Alaskan sorti des chaînes de production de l'usine de Santa Isabel. La production de série n'est pas encore officiellement lancée, mais les premières voitures devraient arriver sur les routes d'Argentine en fin d'année. Et début 2021, ce sera au tour d'autres pays d'Amérique latine, dont le Brésil, d'adopter l'Alaskan chez eux.

"Pour tous les fans qui suivent avec intérêt notre dernier projet, je partage la photo de la première unité complète de l'Alaskan, qui est sortie aujourd'hui de notre chaîne de production à Santa Isabel. Je suis impatient de la conduire", a déclaré Pablo Sibilla, président de Renault Argentine.

Galerie: Renault Alaskan - Production pré-série en Argentine

Pour rappel, le Renault Alaskan partage la plupart de ses pièces avec le Nissan Frontier sur lequel il se base, plus connu chez nous sous le nom de Nissan Navara. C'est d'ailleurs dans l'usine Nissan de Barcelone que l'Alaskan était produit pour l'Europe. Même les moteurs seront les mêmes que ceux du pick-up Nissan, avec le 2.3 turbodiesel, en version 160 ch (turbo) et 190 ch (biturbo). Côté transmission, il y a le choix entre boîte de vitesse manuelle à 6 vitesses et automatique à 7 rapports et, selon la version, en 4x2 ou 4x4. 

Renault Alaskan 2019
Renault Alaskan - Europa

Pablo Sibilla a expliqué lors de la confirmation de la fabrication de l'Alaskan en Argentine, que le plan initial est d'approvisionner uniquement le marché local, en profitant de la force de la marque dans le pays pour obtenir un meilleur résultat que pour le Frontier. Mais l'exécutif a déclaré qu'il fournirait le pick-up aux autres pays qui en feraient la demande.

Photos : Pablo Sibilla (Renault) et Argentina Autoblog