Une seule voiture, différentes carrosseries.

Le nom Maverick reviendra sur le devant de la scène avec un nouveau pick-up qui ira se nicher sous le Ford Ranger. De la même manière que la Maverick, la Fiesta a parcouru un long chemin et a changé de type de carrosserie par le passé. 

En 1978, dans le but de réduire la consommation moyenne en essence de toute sa gamme et souffler son 75e anniversaire, Ford a présenté la Fiesta Fantasy. Développé sur la Fiesta de première génération, ce véhicule est avant tout un pick-up, mais sa carrosserie n'était pas figée puisqu'il était possible de passer d'un type de véhicule à un autre en ajoutant ou en retirant des panneaux de carrosserie (mais pas que). 

Galerie: Ford Fiesta Fantasy (1978)

Grâce à Fantasy, il est possible de se glisser derrière le volant de cinq voitures différentes : pick-up, break, berline quatre places, coupé deux places et même cabriolet. En ce qui concerne la motorisation, Ford n'a pas mentionné explicitement ce qu'il se trouvait réellement sous le capot. Il aurait pu y avoir le moteur Valencia de 940 cm3 (41 et 45 ch) ou de 1,1 litre (53 ch). On pouvait également tomber sur le moteur Crossflox 1,3 litre (66 ch) introduit en 1978. Il se dit que Ford utilisait même un moteur 1.6 litre de 84 ch.

Ce n'était pas la première fois que Ford tente d'introduire un véhicule de ce genre puisqu'en 1976, soit deux ans plus tôt, l'Américain présentait la Prima qui pouvait elle aussi changer de forme. La Ford Fiesta Fantasy est restée au stade de concept, elle n'a jamais été produite ni commercialisée, mais l'idée est là, peut-être qu'un jour un autre constructeur se lancera dans la commercialisation d'un véritable couteau suisse de l'automobile.