Ce moteur sera disponible dès le mois d'octobre prochain et permettra d'alléger la facture en entrée de gamme.

Lors de sa cession avec Seat et son intronisation en tant que firme à part entière, Cupra s'est proclamée comme une marque mettant l'accent sur les émotions et la sportivité. Toutes ces promesses étaient de bon augure, notamment avec l'arrivée de la nouvelle Leon et du très bon souvenir qu'avait laissé l'ancienne génération lors des différents essais que nous avons pu faire.

Sauf qu'il semblerait bien que la réalité ait rattrapé Cupra. Si nous nous posions déjà des questions quant à ses réelles ambitions de marque sportive quand la gamme a débuté autour d'un SUV, en l'occurrence le Cupra Ateca, nous nous en posions encore plus quand Cupra a révélé son premier véhicule estampillé 100 % Cupra, le Formentor, un SUV Coupé.

Pas très sportif tout ça n'est-ce pas ? Néanmoins, sous son capot les motorisations sont plutôt véloces, notamment avec la présence de l'excellent quatre cylindres 2,0 litres TSI de 300 chevaux. La variante hybride rechargeable de 245 chevaux nous laisse un peu plus dubitatif mais cela semble, sur le papier, pour le moins relativement correct, sans faire non plus d'étincelles.

Nouveau Cupra Formentor

En proposant des SUV à vocation sportive, qui plus est avec des motorisations hybrides rechargeables, la réalité semblait déjà avoir rattrapé Cupra. Sauf qu'aujourd'hui elle semble même l'avoir dépassé puisque la firme ibérique proposera dès le mois d'octobre prochain un moteur quatre cylindres 1,5 litre TSI de 150 chevaux. Un bloc couplé à une boîte manuelle ou à une boîte à double embrayage DSG à sept rapports. La puissance sera distribuée uniquement aux roues avant.

Disponible à la commande dès le mois d'octobre, ce bloc devrait sérieusement faire diminuer le ticket d'entrée du Cupra Formentor. Pour rappel, le Formentor s'échange en France à partir de 44'670 euros pour le moment. Nous nous attendons à des tarifs qui pourraient osciller autour de 35'000 euros avec ce nouveau petit moteur.

Quoi qu'il en soit, les ambitions sportives de Cupra semblent avoir été revues à la baisse et les objectifs liés à la rentabilité devenus plus que jamais d'actualité pour Cupra. Si Seat semble s'orienter davantage vers la mobilité dans le sens général du terme, c'est-à-dire en allant bien au-delà de l'automobile, Cupra a récupéré en quelque sorte le côté "émotion" et "sportif" que véhiculait auparavant Seat avec ses différents modèles estampillés Cupra.

Cela étant, pour une nouvelle marque qui a articulé sa communication autour de modèles sportifs et émotionnels, proposer deux SUV, aussi bons soient-ils, au sein d'un catalogue composé de trois produits pour le moment, il y a de quoi se poser des questions sur les réelles ambitions du groupe Volkswagen avec Cupra. Et avec l'arrivée d'un moteur de 150 chevaux qui n'a rien d'émotionnel ni de sportif au sein de la gamme, nous y voyons encore un peu plus flou.

Galerie: Cupra Formentor (2020)