Dans le pire des cas, ce défaut entrainerait l'immobilisation du véhicule.

On apprend que la boîte automatique EDC des Renault Mégane et Kadjar rencontre quelques soucis. En effet, selon nos confrères de L'argus, le bouton de déverrouillage pourrait se rompre et entraîner avec lui l'immobilisation du véhicule.

En effet, en l'absence de ce bouton magique, il est impossible au conducteur de déverrouiller la boîte afin d'enclencher un rapport. Le véhicule ne peut plus avancer, ni reculer, le pommeau du levier de vitesses doit donc être impérativement changé. 

Dans les détails, cet élément commencerait par se fissurer, puis, avec le temps, se briser. Le constructeur au losange a pris note de ce problème qui semble assez récurrent dans deux de ses modèles. D'ailleurs, ce n'est pas les premières Renault à avoir ce problème. Avant elles, la Renault Zoe en a fait les frais. 

Selon la publication, en France, les Renault Mégane 4 fabriquées avant le 11 mai 2018 et les Kadjar produits avant de 9 mai 2018 sont tous susceptibles d'avoir cette maladie. Curieusement, Renault n'a pas procédé au rappel de ces véhicules, en revanche, le constructeur français est prêt à remplacer les pommeaux défaillants, encore faut-il le réclamer ! Si vous êtes victime de cette avarie, n'hésitez donc pas à entrer en contact avec votre concessionnaire.

Le cas de Renault n'est franchement pas un cas isolé. A l'été 2019, Porsche avait rappelé 337'000 véhicules à cause du levier de vitesses qui pouvait ne pas se mettre en position parking à cause d'une douille en plastique défaillante située entre le levier et la boîte de vitesses. Aucun constructeur n'est donc à l'abris d'un problème technique survenu après la production et la commercialisation des véhicules.