La 309 a une histoire assez particulière. On vous la raconte.

Il suffit d'un "9" à la fin - plus unique que rare dans l'histoire du Lion - pour comprendre que la Peugeot 309 n'est pas une Peugeot comme les autres.

Rien que l'acronyme, arrivé à un moment où les modèles de la marque étaient plus ou moins à la génération "5", montre sans équivoque comment cette compacte populaire a trouvé sa place dans une gamme où, au départ, sa présence était inattendue. 

Elle devait succéder à la Talbot Horizon

Le projet dont elle est issue avait en effet été développé sous une autre marque. Dans les années 1980, Peugeot avait en effet racheté Simca-Talbot à Chrysler Europa. La Talbot Horizon devait être remplacée, et sa descendante devait s'appeler Talbot Arizona. Mais les choses se sont déroulées différemment. 

Galerie: Peugeot 309

Une voiture stratégique

Peugeot voulait lancer un modèle stratégique dans le segment C. A cette époque, chez le constructeur français, la gamme allait de la 205 à la 305. Le Lion ne voulait pas passer à la génération '6' car sa voiture n'était pas fondamentalement plus moderne. D'ailleurs, les Peugeot 306 et 206 sont arrivées bien plus tard. Finalement, il a été décidé que ce nouveau modèle prenne le nom de 309. 

Peugeot 309

Pour la petite histoire, des années plus tard, les dirigeants ont pris la décision que la nomenclature de leurs voitures devait s'arrêter à 8 et qu'elle serait conservée d'une génération à une autre. Voilà pourquoi il existe deux générations de la Peugeot 208, 308, etc.

Un projet mixte

La 309, présentée en 1983, descend de la Talbot Horizon. Elle a même hérité d'une mécanique dérivée de la Simca, à savoir, les moteurs 1.1, 1.3 et 1.6 litre dont la puissance allait de 55 à 80 ch. Ces blocs ont été transplantés sur une plateforme dérivée de celle de la Peugeot 205. 

Peugeot 309
Peugeot 309

La Peugeot 309 mesurait 4,05 m de long et 1,63 m de large. Son empattement était de 2,47 m, elle était plus pratique que la Peugeot 205. Lancée en version 5 portes, la Française a par la suite eu le droit à une version 3 portes et à une motorisation diesel. 

Peugeot 309

Son aérodynamisme la rendait rapide, souple et peu gourmande en carburant malgré son gabarit. La Peugeot 309 devait aussi ses qualités à sa structure, au total, elle pesait moins de 900 kg. Sa carrière commerciale a duré une bonne dizaine d'années avant l'arrivée de la 306. Ce fut un grand succès puisque le constructeur sochalien a écoulé 1,6 million d'unités. 

La GTI

La Peugeot 309 GTI a hérité du moteur 1,9 litre (XU9 ) de 130 ch de la 205. Lancée initialement en carrosserie trois portes, elle avait des performances intéressantes puisque le 0 à 100 km/h était réalisé en 8 secondes et que la vitesse maximale était de 205 km/h. 

Peugeot 309, la storia
Peugeot 309

La 309 GTI s'est bonifiée avec l'âge, elle a surtout reçu le moteur de la Peugeot 405 Mi16 qui ne développait pas moins de 160 ch. Avec un tel bloc, la 309 GTI 16 était plus performante. Le 0 à 100 km/h était bouclé en 7,8 secondes et la vitesse maximale passait à 220 km/h (malgré une hausse du poids de 25 kg). La sportive a même eu une carrière sportive et un palmarès que nous vous détaillons ci-dessous.

Peugeot 309

Son palmarès sportif

1987

  • 4° place à la Targa Florio 
  • 5° place au rallye de la Costa Smeralda 

1988

  • 12° place au rallye Sanremo Groupe N
  • 3° place au rallye Messina Groupe N
  • 3° place au rallye Valli Groupe N
  • 4° place à la Targa Florio Groupe N

1990

  • 9° place au rallye de Monte-carlo Groupe A
  • 9° place au rallye de Catalogne Groupe A

1992

  • 12° place au rallye Sanremo Groupe N

1993

  • 11° place au rallye de Monte-carlo