La petite sportive coréenne vient agrémenter une catégorie de plus en plus décimée par les normes environnementales.

Hyundai n'a jamais vraiment été une marque que l'on associait immédiatement au sport automobile, malgré sa présence depuis quelques années en WRC. Sauf que depuis 2017, avec la Hyundai i30 N, les choses ont un peu changé et la firme coréenne a montré qu'elle était capable de proposer des sportives aussi abouties qu'accessibles.

Hyundai semble désormais si à l'aise avec le sport automobile qu'il travaille très sérieusement sur d'autres modèles, pas forcément sportif de prime abord, à savoir les Tucson N et Kona N. En attendant de voir ce que ça donne, Hyundai nous dévoile aujourd'hui sa dernière petite sportive, qui était elle aussi très attendue, à savoir la petite i20 N qui va redonner un peu de couleur au segment décimé des citadines sportives.

Hyundai i20 N (2021)

La fiche technique est plutôt alléchante avec un moteur quatre cylindres 1,6 litre T-GDI qui développe la bagatelle de 204 chevaux et 275 Nm de couple. Pas mal pour une voiture de seulement 1190 kilos à vide. Hyundai annonce même qu'il s'agit du meilleur rapport poids/puissance de la catégorie. Le bloc est associé à une boîte manuelle à six rapports qui se charge de distribuer la puissance aux roues avant.

Concernant les performances, la firme coréenne annonce un 0 à 100 km/h abattu en l'espace de 6,7 secondes et une vitesse maximale de 230 km/h. Des prestations en accord avec son look plutôt extravagant, la grille de calandre reçoit des motifs en damiers, les prises d'air latérales sont plus anguleuses et des bas de caisse rouges ont été ajoutés. Nous retrouvons également un aileron au niveau de la partie arrière, un nouveau diffuseur et une sortie d'échappement ovale spécifique. La voiture repose sur des jantes de 18 pouces cerclées de pneumatiques Pirelli P Zero. 

Hyundai i20 N (2021)

À l'intérieur c'est un peu moins extravagant, on note simplement quelques inserts bleus, des affichages spécifiques pour le système d'instrumentation numérique et de nouveaux sièges sport avec l'appuie-tête intégré. Hyundai n'a pas encore dévoilé les tarifs français de son modèle, mais ceux-ci seront aussi sûrement déterminés en fonction de son grammage en CO2 lors de l'homologation et de l'éventuel malus qui viendra la pénaliser.

Face à elle, la petite Hyundai i20 N aura fort à faire malgré le peu de concurrence. Rappelons que la catégorie des citadines sportives se compose de la Fiesta ST, qui fait aujourd'hui office de référence, mais aussi la Volkswagen Polo GTI, plus polyvalente que sportive, ou encore la future Toyota GR Yaris qui s'annonce très musclée.

Du côté des marques françaises, il n'y a pas grand-chose à espérer ces prochaines années. La Renault Clio R.S. n'est pas prévue au programme, tandis que Peugeot travaille sur une 208 sportive avec son label PSE, mais celle-ci devrait avoir le droit à une motorisation 100 % électrique. Les clients pourront aussi se tourner du côté d'Abarth, qui bénéficie encore d'une belle gamme de petites sportives, mais qui commence à bien vieillir.

Galerie: Hyundai i20 N (2020)