"Made in Germany".

L'avenir de BMW Group se dessine, et on apprend que dès 2023, la remplaçante de la Mini Countryman sera assemblée dans l'usine de Leipzig,. En effet, le groupe a annoncé via un communiqué de presse que le futur crossover de Mini sera produit en Allemagne ! 

Si le fabricant ne donne que très peu d'informations, il confirme que le nouveau Countryman sera proposé en thermique ou électrique. Les clients pourront ainsi choisir entre des motorisations diesel, essence et même électrique. 

Mini Cooper SE Countryman ALL4 (2020)
Mini Cooper SE Countryman ALL4 (2020)

BMW Group a massivement investi dans son site de Leipzig pour accroître ses capacités de production. Ce sera d'ailleurs la première usine allemande du groupe à produire des BMW et des Mini. Ce site assemble déjà la BMW Série 2 Active Tourer ainsi que la Série 1. Il peut aussi bien produire des véhicules électriques, car depuis 2013, 200'000 BMW i3 sont sorties de ses chaînes de montage. 

Aujourd'hui, le constructeur automobile estime que son usine de Leipzig a une capacité de production de 350'000 véhicules par an.

"Au cours des dernières années, nous avons travaillé pour mener notre usine vers un avenir prospère. La production du successeur à la Mini Countryman nous donne une autre étape importante à atteindre", a déclaré Hans-Peter Kemser, directeur de l'usine BMW Group de Leipzig. "C'est une preuve claire de la confiance du groupe en notre usine, et c'est aussi une excellente nouvelle pour son avenir."

Il semblerait que Mini soit en train de négocier le virage de l'électrique. Il a dernièrement présenté un concept orienté vers l'avenir et motorisé par un moteur électrique. Il se dit que Mini prépare une version électrique de sa terrible Mini Cooper JCW GP, et que sa griffe sportive JCW s'électrifiera également. 

Galerie: Mini Countryman (2020)