Pour découvrir une nouvelle hypercar du côté de Woking, il faudra attendre encore quelques années.

Vous rêvez du retour de la sainte trinité ? C'est-à-dire de ce fameux trio d'hypercar composé de la McLaren P1, de la Ferrari LaFerrari et de la Porsche 918 Spyder ? Ce n'est certainement pas pour demain, mais les trois marques n'ont jamais écarté l'idée d'offrir, en quelque sorte, une descendance à ces trois modèles.

C'est d'ailleurs un peu le même son de cloche chez McLaren, Ferrari et Porsche à ce sujet. Les trois constructeurs attendent une véritable avancée technologique pour développer et commercialiser une nouvelle hypercar. En d'autres termes, elles doivent encore passer un cap et avoir une vraie valeur ajoutée par rapport à ce qui est proposé aujourd'hui.

Une gamme "Ultimate Series" déjà bien remplie

Du côté de chez McLaren, Mike Flewitt, le patron de la marque, n'est pas contre l'idée d'une sorte de "nouvelle" P1 dans la gamme "Ultimate Series" du constructeur. Une gamme qui s'est d'ailleurs bien étoffée depuis quelques années avec la Speedtail, la Senna, la Senna GTR et la très jolie Elva. Mais McLaren reste assez lucide concernant cette gamme exclusive, puisque malgré des performances vraiment hors du commun, ces modèles peuvent aussi avoir du mal à trouver preneur.

C'est par exemple le cas de l'Elva qui, à la base, devait être produite à 399 unités puis a été ramenée à 149 exemplaires finalement, officiellement à la demande des clients qui souhaitaient plus d'exclusivité, officieusement certainement parce que la firme de Woking a eu du mal à trouver des clients. Il faut dire que l'Elva est facturé au prix fort, environ 1,7 million d'euros en l'occurrence, quand l'Aston Martin V12 Speedster s'échange contre 880'000 euros et les Ferrari Monza SP1 et SP2 contre environ 1,5 million d'euros.

Overdose de supercars ?

D'une manière générale, McLaren tire un constat assez simple puisque, selon la marque, le marché des supercars est surpeuplé. Faut-il s'attendre à une gamme plus restreinte à l'avenir chez McLaren ? McLaren qui possède d'ailleurs l'une des gammes de supercars les plus tentaculaires soit dit en passant. En tout cas, pour une future hypercar, il va falloir être patient.

"Nous sommes arrivés à la conclusion qu'actuellement, nous n'avions pas besoin de lancer un nouveau modèle Ultimate Series après l'Elva", a ainsi expliqué Mike Flewitt dans un entretien accordé à Automotive News.

Selon le patron de la firme de Woking, il faudra attendre, au mieux, jusqu'en 2024, au pire, jusqu'en 2025 pour une "nouvelle" P1. Il s'agira, sans surprise, d'un modèle hybride lui permettant de dépasser certainement la barre des 1000 chevaux et d'aller chercher quelques records. Rappelons que la marque britannique va d'ailleurs bientôt inaugurer une nouvelle motorisation hybride avec un V6. Celle-ci prendra place sous le capot de l'Artura, une nouvelle supercar qui intégrera la gamme "Super Series" et viendra épauler la fabuleuse 720S et de la 765LT.