Comme tous les acteurs de l'industrie automobile, 2020 a été une année particulière, en grande partie à cause de la pandémie. Évidemment, cela se ressent au niveau des chiffres, avec des ventes en baisse, même si certains constructeurs s'en sortent mieux que d'autres. C'est par exemple le cas des marques premium qui, malgré la crise, sont parvenues à des résultats plutôt satisfaisants compte tenu du contexte.

On aurait pu s'imaginer un changement de hiérarchie à ce niveau et voir un nouveau leader du marché mondial haut de gamme, mais finalement non. Ainsi, pour la cinquième année consécutive, c'est encore Mercedes qui décroche la première place, devant BMW et Audi.

Mercedes souffre mais résiste

La firme étoilée a enregistré une baisse de ses immatriculations de 7,5 % à l'échelle mondiale. Mais il y a toutefois des signaux encourageants pour une année 2021 plus prospère, en témoignent les 40'000 commandes de la nouvelle Mercedes Classe S déjà enregistrées dans le monde.

Au total, Mercedes a écoulé 2,202 millions de véhicules à travers le monde, avec le GLC en tête des ventes et ses 320'000 immatriculations. Au total, la firme allemande a vendu environ 885'000 SUV l'année dernière.

Essai Mercedes-Benz GLC 300 de
Le GLC a été la Mercedes la plus vendue dans le monde en 2020.

BMW toujours en embuscade

BMW n'est pas très loin derrière, comme souvent, avec 2,028 millions de véhicules immatriculés. La firme bavaroise a vu ses ventes chuter de 7,2 % en 2020 par rapport à 2019. Là encore, c'est le haut de gamme qui a bien progressé chez BMW avec 115'420 BMW Série 7, Série 8 et X7 immatriculés à travers le monde, soit une progression de 12,4 %.

Malgré les normes environnementales, BMW Motorsport s'en sort aussi très bien avec 144'218 exemplaires écoulés, avant même l'arrivée des nouvelles M3 et M4 sur le marché.

BMW M3 (2020)
L'une des attractions chez BMW cette année, ce sera le début des livraisons des M3 et M4.

Un changement important pour Audi

Parmi les trois firmes premium allemandes, c'est Audi qui chute le plus avec une baisse de ses immatriculations de 8,3 % en 2020. Le constructeur aux quatre anneaux reste assez loin derrière BMW et Mercedes avec 1,692 million de véhicules livrés à travers le monde. Il y a eu un changement majeur pour Audi en 2020, dû certainement à la pandémie, avec les ventes en Chine qui sont passées devant celles en Europe. Audi a perdu 19,5 % sur le Vieux Continent tandis que la Chine a augmenté de 5,4 %.

Parmi les éléments de satisfaction pour Audi, ce sont les bons résultats enregistrés pour ses e-tron et e-tron Sportback. Ces deux modèles ont enregistré 47'234 ventes dans le monde, ce qui en fait le véhicule haut de gamme germanique 100 % électrique le plus vendu dans le monde en 2020. Audi annonce avoir livré 29'300 modèles sportifs l'an passé, soit beaucoup moins que BMW, mais les méthodes de calcul de sont pas détaillées. BMW peut très bien intégrer des modèles dynamiques (M135i, M340i...) tandis qu'Audi s'est peut-être exclusivement concentré sur sa gamme RS (RS 4, RS 6, R8...) en excluant les modèles S (S3, S4, S5...).

Audi e-tron Sportback
L'Audi e-tron et sa version Sportback rencontrent un joli succès.

Quelle tendance pour 2021 ?

L'année 2021 devrait être assez intéressante, avec notamment l'arrivée de nouveaux modèles électriques du côté de nos trois protagonistes. Mercedes devrait dominer les débats encore cette année, puisque ce sera la seule marque qui dévoilera et commercialisera un modèle 100 % électrique compact, et donc à des prix contenus.

La Mercedes EQA, qui sera dévoilée à la fin du mois, devrait permettre à la firme étoilée de conserver son leadership en 2021, à moins que BMW ou Audi nous réserve une surprise. D'une manière générale, avec une BMW i3 vieillissante et un nivellement uniquement par le haut du côté de chez Audi pour l'électrique, Mercedes n'aura pas de concurrence directe à ce niveau en 2021.