La star des compactes en Europe, vous la connaissez tous, c'est la Volkswagen Golf. Au-delà du Vieux Continent, la Golf est aussi commercialisée sur de nombreux marchés, notamment aux États-Unis où la compacte allemande est vendue depuis 1974. Mais après 50 ans de carrière, Volkswagen va stopper la commercialisation de sa Golf.

"La septième génération est la dernière compacte qui sera vendue sur notre sol, mais les GTI et Golf R vont faire perdurer l’héritage", indique Hein Schafer, vice-président produit et stratégie marketing de la marque aux États-Unis. Car oui, même si la huitième génération de la Golf est vendue depuis plus d'un an en Europe, elle n'était pas commercialisée au pays de l'Oncle Sam, les Américains en sont restés à la Golf de septième génération.

Ce modèle n'est d'ailleurs plus vendu que sur stock, avec une seule motorisation et une seule finition. Le moteur en question, c'est un quatre cylindres 1,4 litre TSI de 147 chevaux et 250 Nm de couple. Ce bloc peut être associé à une boîte de vitesses manuelle à six rapports ou à une étonnante boîte automatique Tiptronic à huit rapports en lieu et place de la traditionnelle DSG à double embrayage que nous connaissons chez nous.

Comme énoncé plus haut par le vice-président produit et stratégie marketing de la marque aux États-Unis, la Golf de huitième génération traversera l'Atlantique, mais uniquement pour les versions GTI et R, les deux variantes sportives de respectivement 245 et 320 chevaux. Pour les Volkswagen plus civilisées, c'est à la Jetta que reviendra la tâche de représenter les compactes allemandes aux USA. Pour rappel, ce modèle était initialement une version tri-corps de la Golf avant de devenir un modèle spécifique lors du lancement de la sixième génération en 2011.