Ça aurait pu très mal se terminer !

C'est un accident pour le moins spectaculaire qui s'est produit cette semaine en Russie dans un immeuble résidentiel où un Porsche Macan était sur le point de s'offrir une séance improvisée de parkour !

À première vue, on se dit immédiatement que c'est un cas "classique" de confusion de pédale, le conducteur a appuyé sur l'accélérateur au lieu du frein. Mais non, il n'en est rien, et ce n'est pas vraiment la faute du joueur professionnel de hockey sur glace Denis Kazionov qui était au volant, accompagné de sa femme sur le siège passager avant et de son fils à l'arrière. Qui ont pourtant eu la peur de leur vie !

Alors, que s'est-il passé exactement ? Comme le bâtiment du parking est partiellement exposé aux intempéries, il y avait de la neige sur le sol en béton complètement lisse. Selon le conducteur, il a essayé d'arrêter le SUV sur une place de parking vide mais la voiture a continué sa route à cause d'une perte de traction. Le Macan a glissé, et a traversé le mur du bâtiment pour terminer sa course juste à temps pour ne pas basculer, avec le museau à l'air. 

 

On peut facilement imaginer que cet étrange accident aurait pu se terminer bien pire. Heureusement, ce solide morceau de barre d'armature a empêché le véhicule de tomber du quatrième étage du bâtiment. Les images et les vidéos postées sur la plateforme de médias sociaux Telegram par la chaîne officielle de l'immeuble résidentiel montrent la Porsche partiellement suspendue dans les airs avant d'être ramenée à l'intérieur de l'immeuble.

Le Macan en question est la version restylée du modèle, à en juger par ces feux arrière avec la bande horizontale et par la forme angulaire des deux embouts d'échappement. Il aura besoin de quelques petites réparations à l'avant après avoir heurté le mur, mais le SUV devrait survivre à sa mésaventure. Quant au bâtiment, il devrait également être réparé sans trop de difficultés. 

Peu de temps après l'accident, M. Kazionov a déclaré aux médias locaux qu'avec sa famille, ils étaient tous "sous le choc", ce qui est compréhensible si l'on considère qu'une issue moins heureuse aurait été potentiellement fatale.