Après les versions thermiques et l'hybride rechargeable, voici désormais les prix de la version hybride simple du SUV au Losange.

Depuis l'année dernière, Renault a entamé une vaste offensive dans le domaine de l'électrification avec de nombreuses nouveautés hybrides et hybrides rechargeables. Les principales s'articulent autour de la Renault Clio E-Tech, un modèle hybride simple de 140 chevaux censé faire de l'ombre à la star du segment, la Toyota Yaris. Le second modèle, c'est le Renault Captur E-Tech de 160 chevaux bénéficiant d'une motorisation hybride rechargeable.

Le Renault Captur ne bénéficiait pas encore de motorisation hybride simple. C'est désormais chose faite puisqu'il adopte le même groupe motopropulseur que la Renault Clio E-Tech, mais avec cinq petits chevaux de plus pour une puissance de 145 chevaux au total. Ce moteur viendra également garnir le catalogue du Renault Arkana d'ici les prochains mois également.

Renault Captur (2020)

Le Renault Captur E-Tech débute donc à partir de 27'100 euros en France avec son premier niveau de finition "Zen". La version "Business", réservée aux professionnels, débute à partir de 27'700 euros, tandis que le modèle "Intens" réclame un minimum de 29'700 euros. Un peu pus tard, les versions plus haut de gamme "R.S. Line" et "Initiale Paris" seront lancées avec cette motorisation.

Concernant les équipements, le Renault Captur E-Tech embarque, de série, la climatisation automatique, l'allumage automatique des feux et l'instrumentation numérique de sept pouces dès le niveau de finition "Zen", des équipements qu'il faut aller chercher en option ou sur les finitions supérieures si vous optez pour un Captur thermique.

La concurrence commence à être sacrément rude sur le marché des SUV hybride, puisque le Renault Captur E-Tech vient se frotter à des modèles dont la technologie est déjà particulièrement éculée. Le Hyundai Kona hybrid (à partir de 27'000 euros), qui vient d'être restylé d'ailleurs, sera son principal concurrent, au même titre que le Kia Niro hybrid (à partir de 28'990 euros), qui partage ses dessous avec le Kona.

Son troisième concurrent de taille vient d'Asie également, et il s'agit du Toyota C-HR qui débute à partir de 30'500 euros, même si le réseau Toyota se montre particulièrement généreux avec une remise de 4000 euros d'emblée sur la voiture d'après le site internet de la marque, et avec 1000 euros de rabais supplémentaire pour la reprise d'un véhicule de plus de huit ans. De quoi s'afficher à 25'500 euros avec la finition "Dynamic", soit 1600 euros moins cher que le Renault Captur E-Tech en finition "Zen".