Le voleur a profité des nombreuses erreurs commises par la société de location.

Une société basée à Bienne (Suisse) loue depuis 2020 deux véhicules de luxe : une Lamborghini Huracan et un Mercedes-AMG G 63. Cette société, c'est DM Prestige Cars, elle appartient à un jeune couple Biennois. 

Tout allait bien jusqu'au jour où leurs deux bolides se sont volatilisés dans la nature. L'Huracan et le G 63 AMG ont été loués à la même personne via sa société. C'est un genevois qui avait auparavant loué ces véhicules à deux reprises. Lors de la troisième location, il n'a jamais restitué les véhicules depuis plus de deux mois.

"Nous nous sommes lancés spontanément. Nous n’y connaissions pas grand-chose et avons fait des erreurs", reconnaît Michael (gérant de la société DM Prestige Cars) dans les colonnes de 20min.ch.

 

L'escroc a profité de l'amateurisme du couple pour s'emparer des deux véhicules. En effet, lors de la location, DM Prestige Cars laissait la carte grise originale dans le véhicule. De plus, cette carte grise ne mentionne pas le code 178, une spécificité suisse qui interdit le changement de propriétaire. Sans cette mention, et sur simple présentation de la carte grise et d'une carte d'identité, il est possible de changer le nom du propriétaire... ce que n'a pas hésité à faire le malandrin. 

 

Cette entreprise de location a commis une autre erreur, elle n'a souscrit à aucune assurance pour se protéger du risque et n'a installé aucun traceur GPS dans leurs véhicules. Bref, autant de failles qui ont facilité le vol des deux véhicules de luxe en bonne et due forme. Devenu "détenteur" de ces deux engins, le voleur les a mis en vente sur Facebook et Anibis (site de petites annonces).

C'est lorsqu'il a reçu un courrier de l’Office de la circulation routière et de la navigation du Canton de Berne lui demandant de restituer les plaques d'immatriculation (puisque le voleur a établi les cartes grises des véhicules à son nom dans le canton de Genève) que le gérant de la société DM Prestige Cars s'est rendu compte qu'il venait de se faire arnaquer. 

 

Il a alors demandé un duplicata de la carte grise annulée puis réactivé l'immatriculation des véhicules à Bienne avec cette fois la mention du code 178. Les véhicules se sont un temps retrouvés avec deux immatriculations différentes (Bienne et Genève) avant que les plaques genevoises soient annulées.   

Le couple est aujourd'hui à la recherche de la Lamborghini Huracan et de la Mercedes-AMG G 63. Il multiplie les publications sur les réseaux sociaux et se sont adressés à un avocat pour accélérer les procédures judiciaires. Si vous avez la moindre information, n'hésitez pas à les contacter directement sur leur compte Instagram.