Lotus est sur le point de s'étendre sous le contrôle de Geely. L'injection de fonds permettra à la légendaire marque britannique de voitures de sport de passer d'une marque de niche à un acteur mondial à part entière. L'hypercar électrique Evija et l'Emira à essence annoncée dernièrement ne sont que la partie émergée de l'iceberg.

Pas moins de quatre plateformes sont en cours d'élaboration, y compris ce que Lotus appelle l'architecture premium. Baptisée "Evolution", elle est développée au Royaume-Uni avec le soutien d'équipes basées en Chine, en Suède et en Allemagne. Ces nouveaux soubassements créeront la toute première plate-forme mondiale de la société et serviront de base à une série de véhicules grand public.

Galerie: 2006 Lotus APX concept

Il s'agit probablement d'une manière indirecte d'annoncer qu'un SUV est à l'ordre du jour, ce qui ne nous surprend pas puisque les rumeurs d'une Lotus surélevée circulent sur Internet depuis des années. En fait, l'entreprise veut son SUV depuis au moins 15 ans. Au Salon de l'automobile de Genève 2006, l'APX (Aluminum Performance Crossover) illustré ici a été présenté mais n'a jamais été produit.

En ce qui concerne les autres plateformes, "E-Sports" est le nom interne choisi pour l'architecture de voiture de sport électrique qui sous-tendra les modèles à zéro émission de Lotus et Alpine. Le développement est mené par Lotus Engineering et il est prévu de vendre le matériel à d'autres équipementiers et de récupérer ainsi les investissements réalisés en R&D.

Galerie: La Lotus Evija en développement

L'Evija susmentionnée repose sur l'architecture de l'hypercar (connue en interne sous le nom de plateforme "Extreme") et sera inaugurée plus tard dans l'année lorsque la machine entièrement électrique entrera en production. Elle est présentée comme la voiture de route la plus puissante jamais construite, offrant une puissance impressionnante de 2000 ch grâce à quatre moteurs électriques.

Bien que nous n'ayons pas vu beaucoup d'hypercars électriques, Lotus affirme que l'Evija est la plus légère de toutes, puisqu'elle ne pèse que 1680 kilogrammes. La rivale de la Rimac C_Two, originaire de Norfolk, promet d'atteindre les 100 km/h en moins de trois secondes et de culminer à plus de 320 km/h. Sa batterie, montée au centre, aura assez de jus pour assurer une autonomie de 346 km selon le cycle WLTP.

Enfin, l'architecture de voiture de sport, qui fera ses débuts avec l'Emira le 6 juillet, promet de rendre les descendantes aux Elise, Exige et Evora nettement plus avancées sur le plan technologique. Elle offrira également une ergonomie et un confort améliorés tout en accueillant un groupe motopropulseur nouveau pour Lotus, issu d'un partenariat avec une autre marque.

Galerie: Lotus Emira teasers