La Maserati MC20 est propulsée par un bloc V6 bi-turbo de 3000 cm3. La Ferrari 296 GTB est équipée d'un V6 bi-turbo de 2992 cm3 et les deux possèdent un alésage identique de 88 millimètres et une course de 82 millimètres. Ces moteurs sont sûrement liés d'une manière ou d'une autre ? Pourtant, selon Ferrari, les deux groupes motopropulseurs n'ont rien en commun, malgré les ententes techniques entre les deux marques qui ont jalonné leur histoire.

À l'occasion d'une interview accordée au magazine britannique Autocar, le directeur technique de Ferrari, Michael Leiters, a souligné que les deux V6 n'avaient aucun lien entre eux : "Ferrari ne copie personne et ne reprend rien des autres. Ces données techniques sont typiques de Ferrari depuis des années, et nous n'avions pas la nécessité de collaborer avec une autre marque sur des éléments de la sorte."

Maserati Nettuno
Le nouveau V6 Nettuno signé Maserati.

Certains se souviendront peut-être que Maserati avait déclaré que son V6 Nettuno était un "nouveau moteur 100 % Maserati" avant la présentation officielle de la MC20 l'année dernière. Rappelons également que le moteur Ferrari possède une ouverture à 120 degrés, tandis que les ingénieurs de Modène ont fait le choix d'un angle d'ouverture plus traditionnel, à 90 degrés.

Il y a aussi une différence de puissance (même si, aujourd'hui, avec l'électronique, cela ne veut plus dire grand-chose), puisque le moteur thermique de la 296 GTB (sans l'hybridation) développe 33 chevaux de plus que le moteur de la MC20, à savoir 663 chevaux contre 630 chevaux.

Nous verrons davantage ces deux moteurs au sein de futurs modèles à venir, Maserati dévoilera prochainement ses nouvelles GranTurismo et GranCabrio dotées de ce nouveau V6. Du côté de chez Ferrari, le nouveau six cylindres qui équipe la 296 GTB devrait prendre place sous le capot du premier SUV de la marque, à savoir le Purosangue. Ironie du sort, les différents prototypes du Purosangue déjà aperçu empruntent une carrosserie légèrement modifiée... d'un Maserati Levante.  

Pour rappel, Maserati et Ferrari ne font pas partie du même groupe automobile, car si la première est l'une des 14 marques du groupe Stellantis, la seconde a été dissociée du groupe FCA au début de l'année 2016. La majorité des actions Ferrari sont désormais détenues par le grand public (67,09 %), suivi par la holding Exor N.V. (22,91 %) et Piero Ferrari (10 %) − le deuxième fils d'Enzo Ferrari.