Les gendarmes font parfois des trouvailles assez surprenantes. Dans la commune de Meunet-sur-Vatan, sur l'autoroute A20, les militaires du peloton motorisé de Châteauroux ont arrêté une voiture très spéciale qui a tout de suite attiré leur curiosité. 

Il s'agit d'une Citroën Xantia qui a la particularité de n'avoir pas de toit. Vous aurez beau fouiller sur internet, il n'existe pas de Xantia décapotable, le constructeur aux chevrons n'en a jamais produit. Mais le propriétaire de cette voiture voulait rouler en décapotable, il a donc eu la merveilleuse idée de faire la transformation de lui-même et de se séparer du haut de sa Xantia. 

 

Pour aller encore plus loin dans le tuning, il a collé l'emblème Audi sur la calandre avant de son "concept-car Made in France" et BMW à l'arrière. Cela n'est pas grave, contrairement à la transformation de la berline en décapotable qui n'est pas autorisée. La voiture a bien sûr été immobilisée et retirée de la circulation, dommage pour vous, vous ne risquerez pas de croiser cette pépite sur la route. 

On rappelle qu'il est interdit de transformer son véhicule, ce qui est différent de la personnalisation. On parle de transformation notable lorsque les changements opérés modifient les caractéristiques du véhicule tel que mentionné sur la fiche technique. Dès lors que le véhicule est transformé, il doit de nouveau être homologué via une demande déposée auprès de la DREAL. Voici les changements qui nécessitent une déclaration : puissance, poids et dimensions, essieux, freinage, organes de manœuvre, de direction et de visibilité, énergie, émissions polluantes, nuisances sonores et genre du véhicule.

Dans le cas de cette Xantia, il se trouve qu'elle n'a pas été homologuée et qu'elle représente donc un danger pour ses passagers. En l'absence de toit, la carrosserie est moins rigide, le moindre tonneau pourrait être fatal...