Pour Porsche, 2022 sera une année à marquer d'une pierre blanche. Pour la première fois, une usine du constructeur de Stuttgart sera inaugurée en dehors de l'Europe. Le premier pays non-européen à accueillir une usine Porsche sera la Malaisie, qui produira des modèles destinés au marché asiatique, un marché qui prend de plus en plus d'ampleur pour le constructeur allemand.

Jusqu'à présent, si un client malaisien souhaitait s'offrir une Porsche, celui-ci devait payer environ deux fois le prix du modèle pour l'acquérir en raison des droits de douane et des coûts de transport.

Des frontières qui s'élargissent

C'est un moment assez historique pour Porsche, où toutes ses voitures portaient la mention "Made in Germany" depuis des décennies, même si, effectivement, depuis 2017, la production du Porsche Cayenne a été délocalisée à l'usine de Bratislava, en Slovaquie, là où sont produits d'autres modèle du groupe Volkswagen, comme les Audi Q7 et autres Volkswagen Touareg.

Le label "Made in Europe" représente toujours une forte valeur ajoutée pour les clients, avec notamment un gage de qualité à la clé. Et même si Porsche compte ouvrir une petite usine en Malaisie, cette délocalisation devrait rester "exceptionnelle". En effet, comme l'avait confirmé Oliver Blume, le patron de la marque, au Financial Times il y a quelques semaines, Porsche n'envisage aucunement l'ouverture d'une usine en Chine ou ailleurs qu'en Europe.

Une production limitée

L'usine malaisienne ne sera pas un site de production important : Porsche parle d'un projet "modeste" en termes de taille et de capacité, mais ajoute que son ouverture est aussi une façon de continuer à étendre son marché. On ne sait pas encore quels seront les modèles qui y seront assemblés, ni même les volumes, mais il est probable que la production concerne des produits à volume, comme le Cayenne par exemple, ou encore le Macan et la Panamera. La Porsche 911 restera fabriquée du côté de Zuffenhausen.

Porsche rejoindra ainsi d'autres constructeurs européens qui se sont déjà implantés en Asie, comme par exemple Mini, BMW, Mercedes, Peugeot, Citroën ou encore DS. La prochaine étape pour Porsche en Asie, c'est l'inauguration d'un centre de recherche et de développement à Shanghai d'ici les années à venir afin de mieux connaître ses clients et ainsi créer des modèles plus adaptés à leurs attentes.