Selon les informations de certains clients Ferrari, les commandes de la F8 Tributo et de la F8 Spider viennent de se terminer et il n'est plus possible de s'inscrire sur la liste pour en commander une nouvelle. Ferrari, que nous avons contacté, ne confirme ni n'infirme cette information, mais précise que les deux "Berlinetta" sont toujours officiellement en commande et en production.

Toutefois, ces rumeurs suggèrent que le V8 bi-turbo tel que nous l'avons connu ces dernières années, c'est-à-dire sans électrification, pourrait bientôt être remplacé par une nouvelle génération de V6 et V12 hybrides. La conversation que nous avons eue avec Ferrari nous prouve que rien n'a encore été décidé ou finalisé à cet égard, Maranello étant toujours prêt à diversifier son offre, avec différents modèles conçus pour différents clients.

Ferrari F8 Spider, le test routier
Ferrari F8 Spider

Bientôt réservé aux modèles spéciaux ?

Rien ne nous empêche donc de penser que Ferrari pourrait proposer une autre Berlinetta avec une évolution du V8 bi-turbo (code moteur : F154) qui a fait ses débuts en 2014 sur la Ferrari California T, et qui fut pour la première fois installé en position centrale arrière sur la 488 GTB en 2015.

L'idée d'une nouvelle supercar dotée d'un V8 bi-turbo monté en position centrale n'est donc pas exclue, notamment dans la perspective du développement des carburants synthétiques et la réduction des émissions de CO2. Bien qu'il n'existe aucune information officielle à ce sujet, il est toujours légitime de rêver d'une autre Berlinetta "pure et dure" équipée d'un V8, peut-être via la gamme Icona ou en série spéciale.

Pour l'instant, Ferrari dispose d'une gamme de treize modèles, dont six V12, six V8 bi-turbo (dont un hybride rechargeable) et un équipé du nouveau V6 hybride rechargeable. Mais l'avenir reste encore à écrire pour Ferrari. Ce qui est certain en revanche, c'est que la GTC4Lusso a complètement disparu du catalogue, elle sera en partie remplacée par le premier SUV de la marque : le Purosangue.

La gamme Ferrari actuelle

Ferrari 296 GTB V6 bi-turbo hybride rechargeable
2995 cm3, 830 ch (663 + 167 ch), 740 Nm
Ferrari Portofino M V8 bi-turbo
3855 cm3, 620 ch, 760 Nm
Ferrari Rome V8 bi-turbo
3855 cm3, 620 ch, 760 Nm
Ferrari F8 Tributo, F8 Spider V8 bi-turbo
3 902 cm3, 720 ch, 770 Nm
Ferrari SF90 Stradale, SF90 Spider V8 biturbo hybride rechargeable central
3990 cm3, 1000 ch (780 + 220 ch), 800 Nm
Ferrari 812 Superfast, 812 GTS V12 atmosphérique
6496 cm3, 800 ch, 718 Nm
Ferrari 812 Competizione, 812 Competizione A V12 atmosphérique
6496 cm3, 800 ch, 718 Nm
Ferrari Monza SP1, Monza SP2 V12 atmosphérique
6496 cm3, 810 ch, 719 Nm

47 ans d'évolution

Rappelons d'ailleurs que le nom de la Ferrari F8 Tributo est également un hommage à la dynastie des modèles disposant d'un V8 en position centrale qui a débuté avec la présentation, en 1974, de la Ferrari Dino 308 GT4. Ensuite, nous avons eu le droit à tout un lot de voitures plus sensationnelles les unes que les autres, avec les Ferrari 308 GTB et GTS notamment, ou encore la 360 Modena et la fabuleuse 458 Italia.

Ferrari Dino 308 GT4, un cheval anormal
Ferrari Dino 308 GT4
Ferrari F430 Araignée
Ferrari F430 Araignée
Ferrari 458 Spéciale
Ferrari 458 Spéciale
Modèle Années de commercialisation
Ferrari Dino 308 GT4 1974-1980
Ferrari 308 1975-1980
Ferrari Mondial 1980-1993
Ferrari 288 GTO 1984-1985
Ferrari 328 1985-1989
Ferrari F40 1987-1992
Ferrari 348 1989-1994
Ferrari F355 1994-2000
Ferrari 360 1999-2004
Ferrari F430 2004-2009
Ferrari 458 2009-2015
Ferrari 488 2015-2019
Ferrari F8 2019-

Un V8 bi-turbo pour tous les goûts

Le V8 bi-turbo de la Ferrari F8 Tributo et de la F8 Spider est pour l'instant la dernière évolution de la famille des groupes motopropulseurs F154 sans électrification, avec une cylindrée de 3902 cm3, un vilebrequin plat et un carter sec, une puissance de 720 chevaux et un couple de 770 Nm, exactement comme sa génitrice, la Ferrari 488 Pista.

Ferrari SF90 Spider
Ferrari SF90 Spider
Ferrari Portofino M
Ferrari Portofino M
Ferrari Roma
Ferrari Roma

Les Ferrari Roma et Portofino M, en revanche, utilisent une version différente de ce bloc, avec une course et une cylindrée réduites (3855 cm3) qui développe 620 chevaux et 760 Nm. Sur les hypercars, en l'occurrence les SF90 Stradale et SF90 Spider, l'alésage est augmenté et sa cylindrée pour atteindre 3990 cm3, ce qui, avec l'ajout d'un moteur électrique, permet d'atteindre 1000 chevaux (780 + 220 chevaux).

Le bloc F154 est une petite institution chez Ferrari, preuve en est puisqu'il a remporté quatre fois de suite le titre de "Moteur international de l'année" de 2016 à 2019, et quatre fois le titre de "Meilleur moteur de performance" ces mêmes années.