La recette d'Alpina pour la préparation des BMW met l'accent sur l'augmentation des performances des modèles en s'attachant à les rendre plus adaptés à la route, plutôt qu'au circuit. Pour illustrer parfaitement cette philosophie de mise à niveau, regardez cette vidéo d'une Alpina D5 sur l'autoroute.

Il s'agit plus précisément d'une Alpina D5 Bi-Turbo de génération F10 de la BMW Série 5. Alpina a commercialisé ce modèle de 2011 à 2016 à la fois en carrosserie berline et en break.

Galerie: BMW Alpina D5 Bi-Turbo

Sous le capot, on trouve un six cylindres en ligne biturbo de 3,0 litres alimenté par un moteur diesel qui développe 345 chevaux (257 kilowatts) et 700 Newton-mètres de couple. Selon les spécifications d'Alpina, cela permet à la variante berline d'atteindre les 100 km/h en 5,1 secondes et atteindre une vitesse de pointe de 278 km/h.

La D5 Bi-Turbo présentée dans cette vidéo bénéficie d'un réglage supplémentaire qui porte sa puissance à 420 ch (313 kW) et 900 Nm. Cette puissance supplémentaire permet à la voiture d'atteindre les 100 km/h en 4,8 secondes environ.

Avec une telle décharge de couple, la D5 montre son accélération sans effort dans cette vidéo. Quelle que soit la plage de régime du moteur, ce dernier semble prêt à monter sans broncher et augmenter la vitesse à des niveaux prohibés chez nous.

Contrairement à la plupart des vidéos d'AutoTopNL, nous n'avons pas accès à l'application du téléphone pour voir les temps d'accélération réels de l'Alpina.

En tout cas la D5 a l'air de se conduire très confortablement à grande vitesse. Le son du moteur est subtil, mais on l'entend puissamment lors des accélérations. L'habitacle semble assez silencieux, même en roulant à des vitesses qui attireraient l'ire de la police dans la plupart des régions du monde.

Le compteur de vitesse numérique indique que cette Alpina finit par atteindre 284 km/h. Mais on voit que la voiture aurait pu continuer à prendre de la vitesse et s'approcher encore un peu plus des 300 km/h. 

En attendant l'approbation de l'antitrust , Alpina fait partie de BMW. Dans le cadre de ce plan, Alpina pourra continuer à construire des modèles BMW modifiés jusqu'à la fin de 2025. Après cela, l'avenir de l'entreprise reste un mystère. Le préparateur arrête cependant de fabriquer des véhicules dans son usine de Buchloe, en Allemagne.

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!