Le Groupe Renault a inauguré aujourd'hui le Mondial de l'Automobile 2022, une nouvelle édition du plus ancien salon automobile du monde. Les nouveautés du groupe français comprenaient le nouveau 4Ever Trophy, l'Alpine Alpenglow, la R5 Turbo 3E et le Mobilize Duo.

Cependant, la grande nouvelle de la conférence de presse a été l'annonce de Luca de Meo, PDG du Groupe Renault : "Nous voulons participer à nouveau au championnat du monde des rallyes avec notre nouvelle R5 Turbo, et je fais donc une demande spéciale aux autorités de ce championnat. Messieurs de la FIA, permettez aux voitures électriques de participer au WRC. Je rêve de voir un héritier de Jean Ragnotti arriver au bout de Turini avec cette R5 Turbo 3E", a déclaré De Meo, en référence au célèbre pilote de rallye français et à la section la plus célèbre du Rallye de Monte-Carlo.

"La voiture de rallye R5 Turbo 2 a été dévoilée pour la première fois au salon de l'automobile de Paris en 1982 et 40 ans plus tard, ceux d'entre nous qui sont passionnés par la marque ont gardé le sentiment de cette voiture intact. Nous voulons amener la nouvelle R5 Turbo 3E en production, pour qu'elle devienne le nouveau fleuron de Renault et nous voulons l'amener en compétition. Nous avons juste besoin d'un changement de règlement de la FIA", a ajouté le dirigeant.

Concept Renault R5 Turbo 3E 2022

Le championnat du monde des rallyes est actuellement disputé avec des véhicules hybrides, mais le règlement n'autorise pas encore la participation de voitures 100% électriques.

Le concept R5 Turbo 3E est doté de roues arrière motrices et d'une batterie de 42 kWh. Il développe 380 ch et délivre un couple de 700 Nm. Selon Renault, il accélère de 0 à 100 km/h en 3,5 secondes et atteint une vitesse de pointe de 200 km/h. Bien sûr, il dispose d'un "mode drift", car c'est ce qui fait le "fun".

Concept Renault R5 Turbo 3E 2022

Sa silhouette est un hommage aux R5 Turbo classiques, mais elle s'inspire plus particulièrement de l'une d'entre elles que Renault a développée pour participer au championnat français à la fin des années 80. La nouvelle 3E dispose de tous les éléments de sécurité, tels que l'arceau et les sièges de course approuvés par la FIA, ainsi que des énormes ailerons et spoilers qui ont rendu célèbres les voitures de cette catégorie. On veut la voir rouler !