Si le marché des véhicules neufs tourne au ralenti depuis plusieurs mois, celui des voitures d’occasion est en forte hausse. Jusqu’au début du mois de décembre 2021, il s’est vendu plus de 5,5 millions de véhicules d’occasion en France. Cette performance du marché représente une évolution de 9,3 % par rapport à l’année précédente.

Alors quels sont les facteurs qui expliquent une telle progression ?

Une rotation accélérée du parc des véhicules neufs

Le marché des véhicules neufs (VN) dans les pays développés, y compris la France, est très compétitif. Il s’agit aussi d’un marché saturé. De ce fait, les ventes ne peuvent augmenter que si le rythme de remplacement est suffisant pour combler la réduction de la demande d’accroissement.

Pour satisfaire cette condition, les constructeurs ont mis en place des stratégies visant à accélérer la rotation du parc automobile neuf : 

  • Lancement fréquent de nouveaux modèles.
  • Introduction de nouvelles versions améliorées de modèles existants (lifting, modification esthétique, ajout de nouveaux équipements, etc.). 
  • Production de variantes sportives ou en série limitée

Cette politique de renouvellement contribue à réduire la durée de détention des voitures achetées. Il s’agit donc d’un facteur qui dynamise le marché des véhicules d’occasion (VO), car les voitures renouvelées font augmenter l’offre.

Par ailleurs, des volumes importants de véhicules neufs sont négociés chaque année par les entreprises dans le cadre de contrats de location de courte durée. Ces véhicules sont introduits dans le marché de seconde main après quelques années d’utilisation et contribuent à leur tour à booster l’offre.

Une offre diversifiée pour les véhicules de seconde main

Traditionnellement, la vente des véhicules d’occasion est mise en œuvre au sein de plusieurs canaux BtoB, BtoC et CtoC avec les réseaux des marques automobiles, les ventes de particulier à particulier, les garages indépendants, les mandataires et les négociants VO. 

Ainsi, l’offre dans le marché des VO est très diversifiée en termes de marques, modèles, équipements et âges des véhicules. En effet, l’offre est également plus facilement disponible directement en ligne avec une multitude de nouveaux services du côté des constructeurs. Par exemple, il est dorénavant simple de trouver une voiture d’occasion sur Toyota Occasions, un service permettant aux automobilistes d’accéder au stock du constructeur et d’avoir accès à des occasions certifiées, révisées et garanties par la marque japonaise.

Généralement, les ventes de particulier à particulier représentent quasiment la moitié des transactions dans le marché des véhicules d’occasion, mais sont plus risquées, notamment via la fraude au compteur kilométrique ou des vice-cachés. On note aussi la progression de la part des voitures d’occasion importées qui représente environ 9 % des ventes.

Des offres de financement qui font booster les ventes des VO

Les grands constructeurs comme Toyota, Renault, PSA, Mercedes-Benz ou Volkswagen profitent de leurs réseaux importants pour bien se positionner sur le marché des VO.

véhicules-d’occasion-pourquoi-3

Ils investissent également dans des sociétés de vente de véhicules d’occasion en ligne comme Heycar, Aramis Auto, Spoticar, Mobility Trader, etc. 

À travers leurs filiales financières, les constructeurs offrent aussi des possibilités de financement similaires à celles proposées pour les véhicules neufs. Notons aussi que le système de location avec option d'achat est dorénavant accessible pour les acheteurs de véhicules d’occasion. Il s’agit d’un autre facteur qui augmente de manière significative la demande pour les véhicules de seconde main.

L’effet des crises sur le marché des véhicules d’occasion

Comme tous les secteurs du transport et de la mobilité, la pandémie a eu un impact important sur l’industrie automobile. D'un côté, la pénurie de certains composants électroniques a entraîné un ralentissement de la production, ce qui a obligé les concessionnaires à proposer des délais de livraison plus longs pour les véhicules neufs. En raison de la disponibilité immédiate des voitures d'occasion, de nombreux Français se sont tournés vers le marché de l'occasion.

véhicules-d’occasion-pourquoi-2

D'un autre côté, l'incertitude économique générée par la crise a entraîné une réduction des dépenses des ménages, ce qui explique pourquoi de nombreux consommateurs envisagent l'achat d'une voiture d'occasion plutôt qu'une voiture neuve. Les hausses des prix des véhicules neufs, l'inflation et les coûts croissants du carburant ont également incité les automobilistes à se tourner vers des véhicules plus abordables, et donc, l’occasion.

Bon à savoir 

Outre les possibilités de financement, certains vendeurs professionnels proposent des garanties commerciales plus étendues et des offres d’entretien pour les véhicules d’occasion. Cette stratégie contribue à son tour à renforcer davantage l’attractivité du marché des VO.