L'Eccentrica, un prototype restomod basé sur la Lamborghini Diablo des années 1990, a été dévoilé aujourd'hui à Milan. Lancé par l'entrepreneur et collectionneur de Lamborghini Emanuel Colombini, il associe le travail du cabinet de design BorromeodeSilva, une équipe d'ingénieurs et de techniciens qui ont travaillé au développement du prototype, et des marques de premier plan comme Pirelli, Brembo, Marantz, Capristo et Alcantara, qui participent en tant que partenaires.

Le prototype Eccentrica conserve l'essence de la Diablo originale tout en offrant une expérience de conduite plus moderne grâce à de nombreuses améliorations technologiques et esthétiques. Il conserve les proportions audacieuses de la voiture originale tout en utilisant des matériaux composites et un châssis tubulaire en acier renforcé et trempé. L'intérieur allie le minimalisme des années 1990 à une mécanique de pointe.

Galerie: Lamborghini Diablo revue par Colombini

Outre sa présentation à Milan, le prototype Eccentrica sera présenté au Festival de vitesse de Goodwood, en Angleterre, en même temps que d'autres modèles Lamborghini. Cette présentation sera suivie d'une tournée aux États-Unis, avec des arrêts à la Monterey Car Week, à New York et à Miami. Ces événements ont pour but de susciter l'intérêt pour le prototype et sa start-up basée à Saint-Marin, qui entend devenir un leader dans le domaine du restomod de voitures exclusives.

Poussé par son amour pour la Lamborghini Diablo, Colombini a conçu la société de restomodage. Il a cherché des partenaires parmi les grandes marques automobiles pour donner vie à son idée. L'Eccentrica utilise une Diablo de première série comme "voiture donneuse", améliorant ses performances et son design tout en conservant son caractère original.

Le nom "Eccentrica" reflète la volonté de la marque de transformer et de moderniser les voitures classiques, en rendant hommage aux principes de la mécanique classique. Le cabinet de design BorromeodeSilva a joué un rôle crucial dans la mise en valeur de la personnalité de la Diablo et la préservation de son caractère emblématique. La carrosserie de la voiture donneuse a été largement redessinée, avec des détails qui attirent l'attention. Le prototype présente des proportions exceptionnelles, un avant aérodynamique, des jupes latérales redessinées, de nouvelles jantes en alliage et un arrière allongé aux détails raffinés.

L'une des particularités de l'Eccentrica réside dans ses "phares rabattables", qui combinent un look rétrofuturiste avec les normes de sécurité modernes. Le projet restomod allie un design tourné vers l'avenir et le respect de l'héritage de la Diablo.

Produite de 1990 à 2001, la Diablo a succédé à la Countach et précédé la Murcielago. Lancée à l'époque où Chrysler était propriétaire de Lamborghini, la Diablo offrait l'allure d'une supercar des années 1990 dans un ensemble plus raffiné que la Countach. Au total, la société a produit 2 884 voitures, équipées d'un moteur V12 de 5,7 ou 6,0 litres et d'une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports, qui permettait d'atteindre les 100 km/h en moins de 4,5 secondes et d'atteindre une vitesse de pointe revendiquée de 330 km/h.