Lamborghini a fait une première tentative timide d'électrification en 2014 avec le concept hybride Asterion, mais ce n'est qu'au début de cette année que son premier PHEV de production est arrivé. La Revuelto à moteur V12 sera suivie l'année prochaine par la remplaçante de la Huracan et un Urus mis à jour, tous les deux dotés d'un moteur à combustion et d'un port de recharge. La Lanzador, purement électrique, sortira en 2028, et l'Urus de deuxième génération sera disponible un an plus tard, uniquement en version EV.

L'avenir du moteur à combustion interne en suspens 

Quant à l'avenir de ces deux supercars, Lamborghini n'a pas encore décidé si leurs moteurs à combustion allaient vivre jusque dans les années 2030. S'adressant à Autocar, le PDG de la marque au taureau, Stephan Winkelmann, a déclaré que la marque italienne pouvait attendre quelques années de plus pour voir si les carburants synthétiques peuvent ou non sauver le moteur à combustion interne. Toutefois, des incertitudes majeures subsistent, car on ne sait pas si les régulateurs accepteront les e-carburants à l'échelle mondiale et si la production pourra être augmentée pour répondre à la demande.

Essai - Lamborghini Revuelto 2024

Le dirigeant de 59 ans a déclaré qu'il serait "plus facile" de maintenir le moteur à combustion interne en vie et de le faire fonctionner avec des carburants synthétiques plutôt que d'installer des moteurs électriques et un bloc-batterie. Il pense qu'il viendra un temps où les véhicules électriques axés sur les performances seront plus agiles que les modèles équivalents à moteur à combustion interne en tirant parti de l'amélioration de la densité énergétique des batteries. Les batteries seront alors plus petites et donc moins lourdes.

Une première supercar électrique après 2030 ?

Même si l'Urus de deuxième génération et la Lanzador seront vendus exclusivement en tant que VE, Lamborghini n'est pas pressé d'éliminer le moteur à combustion de ses voitures de sport. Stephan Winkelmann a fait valoir qu'à l'échelle mondiale, il est plus logique, en termes de réduction des émissions, de se concentrer sur l'évolutivité de l'e-carburant, car il pense qu'il y aura encore des milliards de voitures à moteur à combustion interne sur les routes en 2035.

Le PDG a admis que Lamborghini ne sera pas la première à sortir une supercar électrique. Lorsque le moment sera venu de lancer un véhicule électrique de haute performance, Stephan Winkelmann a déclaré qu'il s'agirait du meilleur véhicule sur le marché. Cela n'arrivera pas de sitôt, car la Revuelto et le successeur de la Huracan auront un cycle de vie de huit ou neuf ans, a-t-il ajouté. Cela signifie que les deux modèles devraient rester sur le marché jusqu'en 2030 ou 2031.