Le circuit de São Paulo est l’un des plus célèbres du calendrier de la Formule 1. Certains des évènements les plus marquants de ce sport sont survenus sur le tracé brésilien comme la première victoire de Senna devant son peuple, en 1991, les deux retraites de Schumacher ou encore les titres mondiaux décrochés par Räikkönen (2007), Hamilton (2008) et Vettel (2012) pour ne citer qu’eux. Alors que le Grand Prix du Brésil a été reconduit jusqu’à l’année 2030, la dernière édition en date a-t-elle tenu toutes ses promesses ?

Norris en tête…jusqu’au premier virage

Avec le format Sprint, les qualifications pour la course du dimanche ont lieu le vendredi. Alors que l’averse se prépare en Q3, les pilotes ont le droit à une seule tentative sur le sec et malgré un tour affreux (la faute aux conditions de piste, déjà) Verstappen s’est emparé de la pole position devant un surprenant Charles Leclerc.

F1 Brésil 5

Après deux courses prometteuses aux États-Unis et au Mexique, Mercedes est passé à côté de son week-end, au Brésil.

Plus choquant encore, la deuxième ligne sera occupée par les Aston Martin de Stroll et d’Alonso (dans cet ordre), un soulagement pour l’écurie britannique après plusieurs week-ends compliqués. Pérez n’est que neuvième tandis que l’écurie Alpine a encore déçu avec la douzième place de Esteban Ocon et la treizième pour Gasly.

 

Le samedi, le classement de la qualification "Shootout" s’est avéré très différent. Seulement 7e vendredi, Norris a décroché une belle pole position devant Max Verstappen et Sergio Pérez. Éliminés en Q1 un jour plus tôt, les Alpha Tauri de Tsunoda et Ricciardo se hissent aux 6e et 8e places tandis que Stroll recule de 14 positions ! La situation ne fut pas bien meilleure pour Alonso (15e) qui s’est accroché de manière surprenante avec Esteban Ocon.

F1 Brésil 6

Dès l'extinction des feux, s'en était fini des chances de Norris pour la course Sprint.

Lando Norris ne va cependant pas profiter de sa première place bien longtemps puisque Verstappen s’empare des commandes dès le premier freinage pour ne plus les lâcher. Malgré une entame de course moyenne, le pilote Mclaren termine deuxième devant Pérez, Russell, Leclerc et un impressionnant Tsunoda. Hamilton, en souffrance, ne fait pas mieux que 7e devant un Sainz invisible.

Verstappen toujours au sommet, Alonso comme un lion

Si les tifosis espéraient un Grand Prix bien meilleur que la manche Sprint pour les voitures rouges, leurs espoirs ont rapidement été douchés par le crash de Charles Leclerc lors du tour de formation (voir ci-dessous). Le monégasque, complètement dépité, affirme avoir perdu l’hydraulique de sa voiture.

F1 Brésil 1

L'image se passe de commentaire...

Au départ, Verstappen s’élance donc seul depuis la première ligne mais derrière, un cafouillage survient entre les Haas, ce qui élimine Magnussen et Alexander Albon (Williams), en victime collatérale. L’accident, synonyme de drapeau rouge, redonne lieu à un départ arrêté. Verstappen file devant Norris qui parvient à défendre face à Hamilton (déjà bien parti précédemment) mais le septuple champion du monde cède rapidement sa troisième place à ce diable de Alonso.

F1 Brésil 2

Imaginez un peu ce renard d'Alonso au volant de la Red Bull...

Menacé par Norris en tout début de course, Verstappen va simplement hausser son rythme pour aller cueillir une énième victoire cette année devant le pilote Mclaren, une nouvelle fois. Derrière eux, la bataille fut folle entre Pérez et Alonso pour la dernière marche du podium et c’est finalement l’espagnol, qui va user de tout son talent en combat rapproché pour terminer troisième, 53 millièmes devant son adversaire mexicain !

Stroll conclu le beau week-end d’Aston Martin avec la 5e place devant Sainz et un superbe Gasly. Mercedes, en manque de vitesse, ne marque que les quatre points de la 8e place avec Hamilton (Russell a abandonné) devant Tsunoda et Ocon.

Le point au championnat

Avec cette 17e victoire en 2023, Verstappen poursuit sa saison record et augmente son avance au championnat avec 524 points au compteur. Pérez (258 pts) s’offre une petite marge sur Hamilton (226 pts), malgré la perte de son podium tandis que Alonso remonte au quatrième rang avec 198 pts. Gasly et Ocon sont toujours aux potes du top 10 avec 62 pts et 46 pts, respectivement.

F1 Brésil 4

Fernando Alonso n'avait plus aussi bien roulé depuis le Grand Prix des Pays-Bas. C'est son huitième podium cette saison.

Côté constructeurs, Red Bull est toujours seule au monde avec ses 782 pts tandis que Mercedes (382 pts) conserve son avance sur Ferrari pour 20 points. Alpine occupe toujours la cinquième place avec 108 unités alors que Haas est la lanterne rouge de ce championnat avec 12 points.

Le prochain rendez-vous de la Formule 1 aura lieu du 17 au 19 novembre à Las Vegas, pour la première fois de son histoire.