Le processus d'électrification qui balaie le monde de l'automobile entraîne une véritable révolution dans les gammes de la quasi-totalité des constructeurs. Mais il n'y a pas que les voitures qui sont révolutionnées : les centres de production où elles sont fabriquées changent aussi radicalement de peau.

C'est exactement ce qui va se passer dans la principale usine de BMW, celle de Munich, qui sera bientôt modernisée pour accueillir la production de la Neue Klasse à partir de 2026, avant d'être convertie à la production de voitures électriques uniquement à partir de 2027.

Un peu d'histoire

L'usine BMW de Munich a une histoire de plus d'un siècle. Le site de production, situé au cœur de la ville allemande, a été inauguré en 1918. Dans un premier temps, on y produisait des moteurs d'avion, avant de passer à la production de motos. La première fut la R 32 en 1923. La première voiture à sortir des chaînes de production de Munich a été la BMW 501 en 1952.

L'usine BMW de Munich dans les années 1970

L'usine BMW de Munich dans les années 1970

Mais la véritable révolution porte la date de 1962, lorsque débute dans l'usine bavaroise la production de la première génération de la Neue Klasse, la voiture qui est en fait le précurseur de l'actuelle Série 3 et qui permet à BMW d'entrer dans un segment de marché jusqu'alors inexploré pour la marque allemande.

Voici les zones concernées par la modernisation de l'usine BMW de Munich

Voici les zones concernées par la modernisation de l'usine BMW de Munich

Le moment de la révolution

Aujourd'hui, 75 ans après le début de la production de la première voiture à l'usine de Munich, l'usine est sur le point de subir un changement important. À partir de 2026, la nouvelle Neue Klasse y sera produite, et c'est pour cette raison que BMW a investi 650 millions d'euros dans la modernisation du site de production.

Une tâche qui n'est pas si simple, compte tenu des contraintes d'espace que représente l'emplacement de l'usine au cœur de Munich. C'est pourquoi la production de moteurs sera transférée à Hamas-Hall en Grande-Bretagne et à Steyr en Autriche pour faire place aux nouvelles lignes de production de la Neue Klasse qui, entre-temps, entrera déjà en production en 2025 dans l'usine hongroise de Debrecen. Pendant toute l'année 2026, la production de la Neue Klasse se fera parallèlement à celle des modèles électriques et endothermiques actuels déjà construits à Munich. Enfin, c'est à partir de 2027 que (seules) les voitures électriques y seront produites.

La future apparence des lignes de production rénovées de BMW à Munich

La future apparence des lignes de production rénovées de BMW à Munich

Moins coûteux à produire

L'approche de la production de la Neue Klasse sera profondément différente de celle adoptée jusqu'à présent pour tout autre modèle. Comme l'a confirmé Milan Nedelijkovic, directeur de la production et membre du conseil d'administration de BMW AG, l'objectif est de simplifier au maximum tous les processus de production. Pour ce faire, on tentera d'équiper toutes les futures voitures BMW de moins de composants et de numériser la production, en utilisant également la réalité augmentée pour contrôler en permanence la qualité des voitures sur la chaîne de montage.

La première Neue Klasse et le concept BMW Vision sur les lignes de production de l'usine de Munich

La première Neue Klasse et le concept BMW Vision sur les lignes de production de l'usine de Munich

Une série de mesures qui conduiront à une réduction significative des coûts de production. Selon les déclarations de Milan Nedelijkovic, en 2025, le coût de production de chaque nouveau modèle sera inférieur de 25 % à celui de 2019 (année considérée comme la dernière "bonne" année avant la pandémie et la crise des semi-conducteurs). Attention, cela ne signifie pas que les nouvelles voitures électriques auront un prix de vente plus bas.

Pour l'électricité mais pas seulement

Le projet de rénovation du site de production de Munich en dit long sur l'importance de l'électrique dans les projets d'avenir de BMW. Il suffit de dire qu'aujourd'hui déjà, une voiture sur deux qui sort de l'usine est équipée d'un groupe motopropulseur électrique ou électrifié. Cependant, la voiture électrique ne sera pas totalisante dans les stratégies de la marque allemande.

En effet, le management de la marque a confirmé que, tant que les directives européennes le permettront, BMW n'abandonnera pas les moteurs endothermiques. Ceci afin d'offrir à ses clients un choix aussi large que possible, de répondre aux besoins et aux goûts d'un très large public, sans "exclure la moindre personne".

Galerie: L'usine BMW de Munich entre passé et avenir