Dans les années 1960, la Ford GT40 était un véritable vaisseau spatial. Conçue pour concurrencer Ferrari aux 24 heures du Mans, la supercar étoilée est devenue au fil du temps une légende de l'automobile américaine, au point d'inspirer de nombreux modèles dans les décennies suivantes.

La GT40 a également eu des héritiers, comme la deuxième génération présentée en 2004 et la troisième en 2016. Mais avant cela, les GT80 et GT90 ont vu le jour. Deux prototypes extravagants qui n'ont jamais été produits en série.

La genèse

La GT80 était l'une des Ford les plus extravagantes jamais présentées. Le concept que vous voyez sur la photo est l'œuvre de Luigi Colani, à la fois ingénieur en aérodynamique, artiste et sculpteur. Une combinaison unique pour le designer (également connu pour son travail avec BMW et Volkswagen dans les années 1980), qui a conçu un prototype résolument extravagant.

Ford GT80 Concept (1978)

Ford GT80 Concept (1978)

Tout au long de sa carrière, Luigi Colani a toujours privilégié les voitures aux formes très aérodynamiques et s'est souvent inspiré du monde de la course et de l'aviation. Ceci est particulièrement évident sur la GT80, dont l'arrière caractéristique rappelle la Lotus 80 en Formule 1 et la Chapparal 2K en Indy Car. Même la forme de la GT80 est brevetée, l'ingénieur allemand ayant déposé le nom "C-Form" en 1967.

Présentée au Salon de Francfort en 1980, la GT80 est le résultat d'années d'études et de développement aérodynamique qui ont commencé en 1973 et ne se sont terminées qu'en 1978. 

Le soutien de Ford

La GT80 était plus chère qu'une Rolls-Royce de l'époque car, selon Luigi Colani, les meilleurs matériaux avaient été utilisés pour sa construction. Le prototype présenté à Francfort était équipé du moteur Ford Cosworth V6 de 3,4 litres à 24 soupapes et 405 ch à 10 500 tr/min.

Ford GT80 Concept (1978)

Le châssis de la Ford GT80 Concept

Le matériel de presse du Salon de Francfort sur la GT80 a été produit par Ford Europe, mais l'ensemble du projet a été financé par Luigi Colani lui-même. Le show car était équipé de roues et de pneus de Formule 1 et la boîte de vitesses était une boîte manuelle ZF à cinq rapports

ZF a notamment participé à la conception de certains composants électroniques de la GT80, comme un dispositif de détection automatique de la force d'appui permettant d'ajuster la section de l'aile avant. Ce dispositif permettait de réduire la résistance à l'air lors de la conduite à grande vitesse et de produire plus de force d'appui dans les virages.

Un airbag a également été intégré au volant, une caractéristique unique en 1980. Le niveau de bruit de la voiture de série aurait été très bas grâce à un mur de 20 cm de matériau isolant entre le moteur et les sièges, mais la voiture n'est jamais entrée en production et est restée un pur exercice d'ingénierie et de style. 

Galerie: Ford GT80 Concept (1978)