Après un week-end chinois plutôt intéressant (malgré une énième domination de Max Verstappen), le paddock de la Formule 1 avait rendez-vous pour la troisième fois de son histoire (déjà) sur le circuit de Miami. Et pour la deuxième fois en six épreuves, Red Bull a loupé le coche !

Course Sprint : le réveil de Ricciardo ?

daniel-ricciardo-visa-cash-app

Ricciardo veut décidément rendre fous ses patrons : superbe 4e lors de la Sprint, l'australien se fait éliminer en Q1 lors des qualifs suivantes et termine à une lointaine 15e place le dimanche !

Tout comme en Chine, les pilotes n’ont pas eu la vie facile ce week-end car dès le vendredi, les 20 monoplaces se sont élancées pour la qualification Sprint juste après une petite heure de préparation. Max Verstappen a de nouveau signé le meilleur chrono en 1:27.641 min mais pour un dixième devant Charles Leclerc qui n’a pourtant effectué aucun tour chrono plus tôt dans l’après-midi, suite à une erreur. La déception est surtout venue des pilotes Mclaren qui semblaient pouvoir jouer la pole mais qui se sont finalement loupés dans leur unique tentative en SQ3 (Piastri 6e et Norris 9e).

Samedi, au départ, Hamilton est très agressif et force les Aston à se toucher, ce qui a provoqué un effet domino qui met fin à la course de Norris tandis que Stroll et Alonso se retrouvent en queue de peloton. Dans le même temps, Ricciardo (parti 4e) prend la troisième place à Perez ! L’australien ne pourra tenir son rang longtemps (ah sacré DRS) mais il conservera tout de même sa quatrième place initiale pour inscrire les cinq premiers points de sa saison. Devant lui, Verstappen l’emporte facilement devant Leclerc et Perez. Sainz, Piastri, Hulkenberg (bien aidé par une défense abusive de Magnussen sur Hamilton) et Tsunoda complètent le top 8.

lewis-hamilton-mercedes-f1-w15 (1)

Lewis Hamilton s'est battu comme il l'a pu ce week-end et malgré une défense trop musclée de Magnussen le samedi, le septuple champion du monde dit avoir apprécié cette bataille...

Course Principale : les planètes s’alignent pour Norris

Le dimanche, Verstappen s’élance de nouveau de la pole devant les Ferrari de Leclerc et Sainz et à l’extinction des feux, les gourmands sont de nouveau de sortie ! Perez manque d’accrocher tout ce beau monde suite à un premier freinage mal maitrisé et Piastri en profite pour se faufiler, non sans beaucoup de courage, à la troisième place. Trois boucles plus tard, l’australien remet ça et prend la deuxième place à la Ferrari numéro 16 ! Derrière, Hamilton (parti en pneus durs) peine à subtiliser la septième place au futur pilote Audi, Hulkenberg.

logan-sargeant-williams-fw46-c

L'accrochage qui va tout changer...

Ce premier relais est aussi marqué par une petite sortie pour Verstappen qui endommage légèrement sa voiture en heurtant un cône mais le néerlandais conserve ses quelques secondes d’avance. Mais alors que les pilotes entament le 28e tour, Norris, qui ne s’est pas encore arrêté mais qui enchaîne les tours rapides, profite d’un incroyable coup du destin. Sargeant et Magnussen s’accrochent, ce qui provoque la sortie de la voiture de sécurité. Le britannique profite de cet occasion pour s’arrêter et ressort devant la meute, également grâce à cette safety car qui a neutralisé le peloton devant Verstappen ! Le pilote Mclaren se retrouve donc seul devant et la confusion s’installe. La Mercedes de Bernd Maylander laisse finalement les autres voitures repasser avant de recréer la bonne file mais le mal est fait.

the-safety-car-lando-norris-mc

La safety car retrouve sa place devant le vrai leader mais il est déjà trop tard! 

En pneus plus frais mais aussi grâce à un rythme de métronome, Norris va aller chercher sa première victoire en F1 après avoir patienté durant 109 GP. Il s’agit même de son premier succès, toutes catégories confondues, depuis le GP de Bahreïn 2018, en F2 qui marquait l’ouverture de la saison ! Derrière lui, Verstappen termine 2e au volant d’une voiture difficile à piloter et Leclerc complète le podium devant Sainz. L’espagnol s’est fait remarquer durant sa bataille avec Piastri qui se conclura pour une touchette qui forcera le malheureux australien à repasser par la voie des stands.

carlos-sainz-ferrari-sf-24

Ferrari a apporté une nouvelle livrée spéciale ce week-end. Les fans en ont proposé de bien plus belles sur le net...

Perez franchit la ligne à la cinquième place devant un Hamilton très combatif. Tsunoda prend une superbe 7e place devant un Russell en retrait, Alonso et Ocon qui, oui mesdames et messieurs, ouvre le compteur d’Alpine dans ce championnat !

Un championnat relancé ?

lando-norris-mclaren-mcl38-1st (1)

Ferrari et Mclaren pourront-elles vraiment mener la vie dure à Red Bull ? Réponse lors des prochaines épreuves...

Malgré cette course très ouverte, Verstappen (136 pts) conserve une confortable avance au classement puisqu’il devance Perez de 33 points. Leclerc est troisième avec 98 pts tandis que Norris et Sainz sont désormais à égalité avec 83 pts. Tsunoda fait également son entrée dans le top 10 avec 14 unités.

Red Bull est donc toujours en tête du classement des constructeurs avec 239 pts devant Ferrari (187 pts) et Mclaren (124 pts) qui sera à surveiller lors des prochaines courses car les améliorations apportées par l’équipe semblent fonctionner à merveille. Williams et Sauber sont dorénavant les deux seules écuries à ne pas avoir scoré.

Le prochain rendez-vous avec la Formule 1 aura lieu en Italie à Imola, du 17 au 19 mai !