L'engouement pour les hypercars électriques s'amenuise déjà. Le PDG de Rimac, Mate Rimac, a déclaré cette semaine que les acheteurs de voitures haut de gamme voulaient se différencier au moment où les véhicules électriques se généralisent. Ils veulent des moteurs à combustion et des sensations analogiques, pas ce que les masses achètent.

Mate Rimac a souligné lors du Financial Times Future of the Car que beaucoup de choses ont changé depuis que Rimac a commencé à développer la Nevera aux alentours de 2017. Alors que les ventes de VE ralentissent, les consommateurs du monde entier ont accès à des options bien plus abordables qu'il y a quelques années.

Galerie: 2023 Rimac Nevera premier essai

Les gouvernements ont imposé des réglementations strictes pour stimuler l'adoption des VE, et plusieurs constructeurs automobiles se sont déjà engagés à ne vendre que des VE à une date précise. Mais certains sont prêts à modifier ces plans. Ces forces "nous imposent des choses que nous ne voulons pas" et les gens sont "un peu dégoûtés par cela", a déclaré le PDG de Rimac, ce qui a entraîné une baisse de la demande de VE haut de gamme qui affecte sa marque.

L'hypercar Nevera est toujours en vente. L'entreprise a déjà livré plus de 50 voitures à ses clients, alors qu'elle prévoyait d'en produire 150 au total. Selon Mate Rimac, la baisse de la demande et l'évolution des tendances de consommation signifient que le successeur de la Nevera pourrait être équipé d'une forme de moteur à combustion.

"Rimac n'est pas exclusivement électrique, il fait ce qui est le plus excitant du moment"

Un VE pur ne suffira pas, mais un hybride puissant pourrait le faire, ce qui pourrait être une des raisons pour lesquelles le successeur de la Bugatti Chiron est équipé d'un moteur hybride V16. Mate Rimac a révélé en 2022 que deux ans avant de fusionner avec Bugatti, Rimac avait déjà commencé à développer un moteur à combustion. Les choses étaient écrites sur le mur.