Pour fêter dignement sa mi-carrière, la Škoda Octavia -qui n'est autre que le modèle le plus vendu de la marque tchèque- fait peau neuve et reçoit une nouvelle face avant qui reprend les principaux codes inaugurés sur le Kodiaq. On a tendance à dire que les restylages sont l'occasion, certes, d'incorporer de nouvelles technologies au sein de voitures déjà existantes, mais on regrette souvent le manque d'audace des designers qui se contentent simplement de quelques retouches au niveau de la signature lumineuse et des boucliers. La récente SEAT León en est le parfait exemple.

À lire : La production du Skoda Kodiaq est lancée !

Chez Škoda, changement de cap, ou du moins changement de face avant surtout puisqu'on retrouve désormais des optiques fendues en deux parties qui nous rappellent d'ailleurs une certaine Mercedes Classe E W212. Avec l'arrivée de ces nouveaux feux, la Škoda Octavia intègre la technologie à LED pour remplacer les anciens feux bi-xénon. En dehors des phares, la calandre semble inchangée, les boucliers légèrement revus et le dessin des antibrouillards modifié. De profil et de dos, pas de changements majeurs hormis l'arrivée d'une nouvelle signature lumineuse pour les optiques arrière et de nouvelles jantes allant de 16 à 18 pouces.

À l'intérieur, c'est beaucoup plus moderne avec l'arrivée d'un nouvel écran tactile capacitif de 9,2 pouces comme nous l'avons découvert récemment sur Škoda Kodiaq. Terminé donc les boutons physiques, l'ensemble paraît beaucoup plus lisse et surtout dans l'air du temps.

Skoda Octavia facelift

Forcément, qui dit facelift dit également mise à jour technologique. Et pour l'occasion, l'Octavia reprend de nombreux éléments d'aides à la conduite de la Škoda Superb avec le système de protection des piétons, un nouveau système d'assistance au stationnement, les détecteurs d'angles morts, le trafic en temps réel ou encore une assistance au remorquage. Comme à l'accoutumée, Škoda offre quelques solutions "Simply Clever" avec l'arrivée d'une nouvelle clé personnalisable pour permettre à plusieurs utilisateurs de sauvegarder leurs propres paramètres dans la voiture, l'arrivée d'un volant chauffant ou encore de nouvelles petites tablettes pour les passagers arrière.

Sous le capot, Škoda proposera cinq essence et quatre diesel avec des cylindrées comprises entre 1.0 et 2.0 litres et des puissances allant de 84 à 184 chevaux. Pratiquement toutes les motorisations seront indexées à une boîte DSG à six ou sept rapports tandis que les versions 1.8 litres TSI et 2.0 litres TDI pourront être combinées à la transmission intégrale. Concernant les versions RS, nous n'avons pour le moment pas d'informations à ce sujet, mais elles devraient pointer le bout de leur nez dans le courant de l'année 2017. Les premières rumeurs annoncent une version essence avoisinant les 245 chevaux tout de même.

Les livraisons de la voiture devraient intervenir dès le début de l'année 2017.

Skoda Octavia facelift