Les incendies intempestifs des Aventador ne s'arrêtent pas aux États-Unis.

Il fallait s'en douter. La semaine dernière, Lamborghini annonçait le rappel de 1453 Aventador aux États-Unis. En cause, un problème au niveau des échappements, comme l'expliquait la marque au taureau dans un communiqué : "Lorsque le réservoir de carburant est trop rempli, et dans certaines conditions de manipulation, le carburant liquide pourrait atteindre la cartouche de carbone du système d'émission d'évaporation du carburant."

Selon la firme de Sant'Agata Bolognese, les conditions pourraient être désastreuses et provoqueraient des avaries sur les vannes de purge. De fait, lors de régimes élevés de ralentis, les vapeurs pourraient rentrer en contact avec les gaz d'échappement chauds. Et ainsi, créer des incendies. Si la Lamborghini est équipée d'échappements modifiés, alors les risques n'en seraient que plus grands.

Lire aussi:

Un défaut de conception qui ne pouvait se limiter à la simple production américaine. Finalement, plus que les 1453 exemplaires américains, ce seraient, finalement, 5900 autos que le constructeur italien va rappeler. Parmi elles, on retrouve également 12 exemplaires de la Veneno, le modèle anniversaire, qui reprend des pièces mécaniques de l'Aventador.

Dès les prochains jours, les propriétaires seront contactés par les concessionnaires pour effectuer des modifications sur les autos. Ainsi, les systèmes d'évaporation seront mis à jour en ajoutant une vanne de purge tandis que le niveau de remplissage du réservoir va être redéfini. 

Lire aussi:

2017 - Lamborghini Aventador S