Un léger souci.

Quelques mois après sa commercialisation, le constructeur anglais rappelle sa DB11 aux États-Unis. Dans les faits, rien de bien alarmant, mais l’administration américaine semble moins tolérante et demande au constructeur de rectifier un léger problème.

Lire aussi:

Ainsi, les Aston Martin DB11 produites entre le 17 novembre 2016 et le 13 juin 2017, vendues aux États-Unis, devront passer par la case garage. Il se trouve que le TPMS, ou contrôle automatique de la pression des pneus, est quelque peu défaillant. Si les pneus se dégonflent et manquent de pression, le TPMS oublie d’avertir le conducteur. Cela peut être embêtant, surtout si le conducteur ne s’en rend même pas compte et continue à rouler. Le pneu en question peut alors s’user plus rapidement, éclater et causer pas mal de dégâts.

Au total, 319 Aston Martin DB11 vendues sur le sol américain devront recevoir une mise à jour du logiciel. Le constructeur entrera en contact avec les propriétaires dans les jours à venir.

En Europe et en Asie, Aston Martin n’a pour le moment pas lancé de rappel. Ce problème est peut-être spécifique aux versions vendues outre-Atlantique. Enfin, il est à noter que les Aston Martin DB11 équipées d’un moteur V8 ne sont pas concernées.

Lire aussi:

2017 Aston Martin DB11: First Drive