Quand Emmanuel Macron joue les VRP !

Depuis le début de son mandat, notre nouveau président de la République, Emmanuel Macron, a changé plusieurs fois de voitures. D'une arrivée au Louvre en Renault Espace lors de sa victoire au second tour de l'élection, à une investiture dans le futur SUV de DS, un DS 7 préparé pour l'occasion, en passant par le Peugeot 5008 qui a fait une sortie remarquée le 14 juillet, le chef de l'État ne se montre évidemment que dans des voitures françaises.

Lire aussi:

Et du Peugeot 5008 il en est question dans l'une des dernières vidéos publiées par l'équipe du président de la République sur Twitter. Emmanuel Macron s'est en effet littéralement transformé en VRP de Peugeot et a présenté sa voiture présidentielle à un jeune garçon particulièrement intéressé par son moyen de locomotion. La vidéo ci-dessous :

 

"Tu es venu en car ?". L'échange commence avec les enfants venus à la rencontre du président sur la base de loisirs de Moisson (Yvelines). "Non en voiture" rétorque Emmanuel Macron qui ne croit pas se lancer dans un sujet automobile passionné. Et les enfants de se montrer toujours plus curieux : "Elle est comment ? C'est une quoi ? C'est une limousine ?". La réponse du chef de l'État ne tarde pas : "C'est une voiture française".

Et puis un petit garçon, visiblement très intéressé par la tournure que prend la visite avec Emmanuel Macron, pas impressionné du tout, continue : "C'est une Lamborghini ? C'est une Bugatti ? C'est une Ferrari ? C'est une Porsche ?

- Non, des Renault et des Peugeot. Ce sont des voitures françaises. Ce sont des voitures construites en France.

- Est-ce qu'elle est blindée ? Est-ce qu'elle a des vitres teintées ? Est-ce que c'est un Transformers ? Est-ce qu'elle se transforme ?

- Non, elle ne se transforme pas. Mais elle est blindée."

Emmanuel Macron

Vous aimerez aussi:

Pour rassasier la curiosité du jeune garçon, Emmanuel Macron finit donc par l'inviter à voir sa Peugeot 5008 dans le détail. Ébahi, le jeune garçon est même invité à essayer de fermer les portes blindées, particulièrement lourdes. Avant de demander à monter dedans, pas impressionné par la horde de journalistes, de gardes du corps, ni même par le président de la République !