Qui ne souhaiterait pas rentrer dans les forces de police ?

Au début des années 1960, l'absence de limitations de vitesse sur les autoroutes néerlandaises s'est traduite par une augmentation significative des accidents graves, notamment liés aux grands excès de vitesse.

Pour rattraper les voitures dont la conduite s'avérait excessivement dangereuse, la police des Pays-Bas s'est mis en recherche d'une voiture performante pour équiper certaines unités et pour pouvoir rattraper les automobilistes mettant en danger la sécurité des autres usagers de la route.

 

Parmi le cahier des charges fixé par la maréchaussé des Pays-Bas, cette voiture devait être performante, fiable, facile à piloter, disposer d'un freinage puissant et endurant, mais aussi d'avoir un toit ouvrant.

Leur choix s'est porté sur la marque Porsche. Que ce soit au volant de Porsche 356 (4 cylindres à plat) de 1962 à 1966, puis la Porsche 911 Targa (6 cylindres à plat) à partir de 1967 et les 914, 924 et 964... La police néerlandaise est restée longtemps fidèle aux productions de Stuttgart pour ses interventions rapides.

Lire aussi:

Ce pays fut d'ailleurs le plus grand utilisateur de Porsche pour ses forces de police. L'occasion pour le constructeur allemand de célébrer cette histoire à l'occasion d'un rassemblement, avec le support des clubs Porsche des Pays-Bas et dont le clou du spectacle fut la présence d'une Porsche 918 Spyder de 887 ch – 345 km/h et 0 à 100 km/h en 2,6 secondes – spécialement décorée pour l'occasion et qui n'aurait laissé aucune chance aux automobilistes en excès de vitesse !

Source : Porsche

Porsche Netherlands