Que nous réserve la nouvelle Dacia Sandero ?

Depuis le lancement de la Dacia Logan en 2004, le groupe Renault a écoulé plus de dix millions de véhicules low-cost. Le groupe français va poursuivre sur cette lancée, et s’apprête à renouveler la gamme Dacia.

D’ailleurs, le constructeur roumain Dacia a présenté au salon de Francfort le très attendu Duster. Comme nous avons pu le voir, le SUV low-cost ne change (esthétiquement) pas fondamentalement par rapport à la première génération.

Lire aussi:

Après le Dacia Duster, le constructeur travaille sur le développement de la nouvelle Sandero. L’an dernier, la citadine a reçu un restylage de mi-carrière avant l’arrivée d’une toute nouvelle génération en 2019, selon le magazine Auto Bild.

Cette nouvelle Dacia Sandero sera – tout comme le nouveau Dacia Duster – pas révolutionnaire. Le design évoluera légèrement pour s’adapter aux nouveaux standards esthétiques du marché sans pour autant mettre au placard la seconde et actuelle génération.

Sous la carrosserie, la Dacia Sandero reposera sur une autre plate-forme que l’on retrouvera d’ailleurs sous la carrosserie de la nouvelle Renault Clio V. Il s’agit de la toute nouvelle plate-forme CMF-B. Cette nouvelle plate-forme devrait permettre au groupe de réaliser des économies d’échelle plus significatives; le taux de pièces communes sera beaucoup plus important.   

La nouvelle Dacia Sandero grandirait de quelques centimètres et la version Stepway serait au programme. Sous le capot, il est fort probable que les moteurs 1,0 litre de 75 ch et le 0,9 litre turbo de 95 ch soient proposés en entrée de gamme.

Reste à savoir si cette nouvelle Dacia Sandero sera proposée avec une motorisation hybride, comme avec la nouvelle Clio V confirmée par Renault.

Lire aussi:

2016 Renault Sandero R.S.