L'offre peut aller jusqu'à 10'800 euros en cas de restitution d'un vieux diesel.

À partir du 1er janvier prochain, une nouvelle prime à la casse (appelée aussi prime à la conversion) sera mise en place. Il s'agissait d'une volonté d'Emmanuel Macron durant sa campagne. Celle-ci fut mise en œuvre par le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l’Énergie piloté par Nicolas Hulot. Elle visera et encouragera les possesseurs de vieux diesel (répondant aux normes allant de Euro 1 à Euro 4) à changer pour une voiture neuve ou d'occasion plus respectueuse de l'environnement. Škoda et SEAT ne sont pas les seuls à avoir lancé ce type d'offre, Volkswagen, BMW, MINI, Fiat ou encore Mercedes ont déjà présenté leurs primes.

Lire aussi :

Concernant Škoda, l'offre est bien plus intéressante que celle du Gouvernement et peut atteindre jusqu'à 5000 euros suivant le modèle. Son cousin ibérique va encore plus loin avec une prime qui peut atteindre 10'800 euros. Malheureusement, et comme pour la marque tchèque, les SUV ne sont pas concernés par cette offre. SEAT précise que la prime concerne les anciens diesel qui ont passé au moins six mois entre les mains du propriétaire. En revanche, aucune limite d'âge n'est demandée concernant l'auto.

Lire aussi :

Même si les SUV ne sont pas concernés, quelques nouveautés bénéficient de cette prime, comme la nouvelle SEAT Ibiza où une prime de 3300 euros sera attribuée en cas de restitution d'un vieux diesel répondant aux critères demandés. Concernant la petite Mii, SEAT offre 2500 euros, 5600 euros sur les León berline et break, 7150 euros sur la très confidentielle SEAT Toledo et jusqu'à 10'800 euros sur le monospace de la gamme : le SEAT Alhambra. Comme pour Škoda, la prime est valable jusqu'au 28 décembre 2017.

Source : SEAT France