Une nouvelle mesure pour désengorger les stations de "Superchargers".

Tesla poursuit son expansion en étoffant son réseau de superchargeurs. Les propriétaires d’une Tesla pouvaient librement accéder à ces bornes afin de recharger rapidement leur véhicule. Depuis peu, le constructeur californien a changé les règles. Pour les plus récentes, chaque voiture a un quota limité à 400 kWh/an. Mais ce n’est pas tout, car des sanctions sont prévues pour les personnes qui laisseraient leur voiture branchée alors que la recharge est terminée.

Lire aussi:

Depuis le vendredi 15 décembre 2017, Tesla a une nouvelle fois modifié sa politique vis-à-vis des superchargeurs. Désormais, les professionnels ne peuvent plus accéder aux superchargeurs ! En effet, dans sa "Supercharger Fair Use Policy", le constructeur indique que les voitures Tesla utilisées à des fins commerciales (Taxi, VTC, société de transport, entreprise…) ne sont plus les bienvenues. Cette mesure ne concerne uniquement que les Tesla neuves ou d’occasions, achetées après le 15 décembre 2017 !  

Cette interdiction a pour objectif de cesser les abus des professionnels, qui monopolisent les superchargeurs au détriment des propriétaires privés. Le constructeur américain invite les professionnels à trouver d’autres solutions, comme l’installation de superchargeurs au sein de leur entreprise ou la recharge à domicile.

Les voitures "professionnelles" qui ne respecteront pas cette nouvelle mesure seront sanctionnées. Tesla peut facilement accéder à l’historique des recharges de chaque voiture autour du globe. En cas de "fraude", Tesla contactera le responsable avant de bloquer définitivement l’accès aux superchargeurs.

Pour rappel, les superchargeurs sont avant tout destinés à recharger les Tesla lors d’un voyage par exemple. Ils permettent d’avaler des kilomètres sans se soucier de trouver ou non une station de recharge. Pour les petits trajets, Tesla recommande d’installer une borne de recharge à domicile ou de recharger sur le réseau public.

Lire aussi: