Le liquide de frein de certains exemplaires pose problème.

Les rappels sont monnaie courante dans l’industrie automobile. Lorsque le constructeur ou l’autorité en charge de la sécurité routière détectent une anomalie sur un véhicule, il est nécessaire de remédier à ce problème afin d’éviter toute sorte de complication.

Lire aussi:

Aux États-Unis, la NHTSA ou National Highway Traffic And Safety Administration a demandé au constructeur italien de revoir sa copie. En effet, sur certains modèles produits à l’usine de Cassino en Italie, le liquide de frein injecté dans le système de freinage n’est pas conforme.

Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio
Alfa Romeo Giulia Veloce

Le constructeur semble avoir injecté un mauvais liquide qui entraîne la défaillance de tout le système de freinage. Les Stelvio ainsi que les Giulia pourraient ne pas freiner normalement, ce qui entraîne une hausse du risque d’accident (en cas de freinage urgent).

Ainsi, 309 Giulia et Stelvio devront passer par les ateliers de la marque. Les modèles concernés ont été vendus sur le sol américain, et ont été produits entre le 14 novembre 2017 et le 23 novembre 2017.

Cette défaillance a été détectée par le constructeur italien lorsque deux véhicules ont montré des signes de faiblesse aux tests finaux. Alfa Romeo prendra en charge tous les modèles concernés et remboursera tous les clients lésés (si des réparations ont été effectuées).

Lire aussi: