Toute l'histoire d'Abarth racontée cette année à Rétromobile.

Relancée il y a dix ans, la marque italienne au Scorpion possède un passé prestigieux et haut en couleurs lié à l'histoire de son fondateur, Carlo Abarth. Cette année au salon Rétromobile, cette "Saga Abarth" nous est racontée avec pas moins de 22 modèles issus de la superbe collection du suisse Engelbert Möll.

Lire aussi :

Le 15 novembre 1908, Karl Abarth vit le jour à Vienne, dans l'ancien Empire austro-hongrois. Dès l’adolescence, le jeune homme manifeste une forte attirance pour la mécanique, et plus particulièrement les deux roues. C'est lorsqu'il rejoint l’atelier Motor Thun que son destin bascule, en étant engagé au Grand Prix de Motos d’Autriche en avril 1928 : Karl se distingue alors par des performances et des aptitudes de pilote qui lui offrent une renommée dans le milieu des sports mécaniques.

La naissance de la marque Abarth

La Saga Abarth au Salon Rétromobile 2018
La Saga Abarth au Salon Rétromobile 2018

En 1945, il émigre en Italie, à Merano dans la région natale de son père revenu vivre au pays : il emprunte alors le prénom Carlo, à consonance plus italienne que Karl. En 1946, il prend la direction de l'écurie Cisitalia, pour participer à la conception d’une monoplace à moteur central, et collabore avec le constructeur italien jusqu'à son abandon de la compétition en 1949.

Carlo Abarth quitte alors l'entreprise avec cinq Cisitalia qu'il va modifier et engager en compétition, aux couleurs d'une nouvelle société "Abarth & C" fondée à Turin en association avec Armando Scagliarini, le 17 juin 1949. Son blason était déjà à cette époque un scorpion frappé sur un fond rouge et jaune. En 1950, les cinq voitures sont engagées aux Mille Miglia, et la première véritable Abarth voit le jour : la Tipo 204 A. S'en suit alors une série de succès avec notamment le lancement de la Fiat Abarth 750 GT en 1959, les berlinettes conçues à partir de 1962 avec Simca, ou encore les Fiat 500 transformées en Abarth pour les championnats de voitures de Tourisme.

 

La Saga Abarth au Salon Rétromobile 2018
La Saga Abarth au Salon Rétromobile 2018

Au delà de son engagement en compétition, Abarth acquiert une réputation pour la commercialisation d'accessoires destinés à améliorer les performances de voitures de production : la société italienne est alors réputée pour ses boîtes de vitesses, ses collecteurs d'admission et ses pots d'échappement à la sonorité unique.

La consécration arrive en 1967, où la OT 1300 remporte la première place du Championnat International des Voitures de Sport. Abarth réalise la même année une Fiat-Abarth 6000 Prototipo, conçue pour l'endurance avec un moteur V12 de 6 litres développant 610 chevaux, mais elle ne sera jamais engagée car la réglementation fut changée pour adopter des V8 de 3 litres.

Abarth est ensuite rachetée par le groupe Fiat le 15 octobre 1971, afin de devenir le département compétition du groupe, avec des modèles sportifs de Fiat signés du Scorpion. Alors que les 131 Abarth accumulent les victoires en rallye, Carlo Abarth nous quitte le 24 octobre 1979 à Vienne. La division Abarth arrête toute activité à la fin 1986, lorsque Lancia abandonne ses programmes sportifs en endurance et en rallye. Une vingtaine d'années plus tard, c'est en 2008 que la marque renaîtra de ses cendres, avec la présentation au Salon de Genève de la nouvelle Fiat 500 Abarth.

22 modèles Abarth exposées à Rétromobile

La Saga Abarth au Salon Rétromobile 2018
La Saga Abarth au Salon Rétromobile 2018

Cette longue histoire nous est racontée à travers 22 modèles issus de la superbe collection du suisse Engelbert Möll, et exposés dans le Pavillon 3 du salon Rétromobile. Nous y découvrons notamment l'Abarth 2400 Coupé Allemano, la voiture de Carlo Abarth qui a été présentée à Genève en 1959 : dérivée de la Fiat 2100, elle a été produite de 1962 à 1964, et est animée par un 6 cylindres en ligne de 140 chevaux.

De nombreux autres modèles signés Abarth sont également au rendez-vous : citons notamment l'Abarth Simca "2 Mila" de 1963, qui s'est illustrée en Championnat d'Europe de la Montagne, l'Abarth 1000 Sport de 1966, qui a remporté de nombreuses compétitions et notamment au Nürburgring ainsi qu'à Montlhéry, l'Abarth Simca 1300 GT Corsa de 1963, avec laquelle Engelbert Möll a remporté 8 victoires, ou encore quelques prototypes de courses comme l'Abarth 3000 Sport Prototipo de 1971, l'Abarth Osella 2000 Spider Prototipo de 1972, ainsi que l'Abarth 2000 Prototipo Pininfarina de 1974.

La Saga Abarth au Salon Rétromobile 2018
La Saga Abarth au Salon Rétromobile 2018

Les petites Abarth mythiques sont représentées par la Fiat Abarth 595 SS Corsa de 1970, reconnaissable à ses jantes plus grosses, ses voies élargies et ses extensions d'ailes en plastique, ou encore l'Abarth 1000 TCR-Radiale GR5 de 1970, qui s'est illustrée dans les Championnats Européens des Voitures de Tourisme et notamment aux 6 Heures du Nürburgring 1968 avec Ab Goedemans et Toine Hezemans. Tous ces prestigieux modèles sont à découvrir dans notre galerie photos ci-après !

Photos : Tran HA / Motor1.com

Informations pratiques

  • Exposition "La Saga Abarth" : C 025, Pavillon 3
  • Dates : Du mercredi 7 au dimanche 11 février 2018
  • Horaires : De 10h à 19h - Nocturne jusqu'à 22h le mercredi et vendredi
  • Lieu : Paris Expo Porte de Versailles - 1 place de la Porte de Versailles, 75015 Paris
  • Tarifs : Individuel : 20 € par personne - Groupes (à partir de 10 personnes) : 16 € par personne - Moins de 12 ans : gratuit
  • Billetterie : www.retromobile.fr

Gallery: La Saga Abarth au Salon Rétromobile 2018

Photo: Tran HA