Le pilote local s'est fait plaisir dans l'Albert Park de Melbourne.

Ancien pilote de Formule 1 (Minardi, Jaguar, Williams, Red Bull), l'Australien Mark Webber était ensuite passé par le championnat du monde d'Endurance (WEC), où il est devenu champion en 2015 en compagnie de Timo Bernhard et Brendon Hartley (aujourd'hui en F1) au volant de la Porsche 919 Hybrid. Depuis sa retraite prise fin 2016, il est devenu ambassadeur de la marque de Stuttgart, et c'est à cette occasion qu'il s'est offert un petit plaisir le weekend dernier, dans son pays.

Voir aussi:

En cette saison 2018, les nouveaux propriétaires de la F1, les Américains de Liberty Media, ont en effet décidé de mettre à l'honneur en marge des courses quelques beaux bolides de route. Des invités et même des spectateurs pourront ainsi se glisser aux côtés de pilotes de F1 - actuels ou anciens - à l'occasion des Pirelli Hot Laps, qui débuteront dans dix jours à Bahreïn.

En attendant, la manche inaugurale de la saison qui s'est tenue il y a quelques jours à Melbourne était l'occasion rêvée pour les organisateurs australiens d'admirer l'un de leurs héros locaux, Mark Webber, prendre la piste au volant d'une Porsche. Webber a donc retrouvé un tracé qu'il connaît dans ses moindres recoins, mais cette fois au volant d'une voiture fermée.

Lire aussi:

La GT2 RS semble vraiment à l'aise sur la piste de F1, au coeur de l'Albert Park de la ville, qui contourne un lac. Webber a visiblement apprécié, mettant en avant les qualités intrinsèques de son bolide du jour : puissance, stabilité, beauté et agressivité.

La Porsche GT2 RS est ici visible avec le pack Weissach RS, qui lui permet d'être plus légère encore. Les 700 chevaux et le couple de 750 Nm ont à nouveau fait des merveilles. D'après l'ancien pilote Porsche, les kilomètres passés à son volant étaient tout simplement "sensationnels". On veut bien le croire sur parole...

 

Gallery: Essai Porsche 911 GT2 RS (2017)