C'est ce qu'on appelle une carrière éclair...

Petit à petit, les marques prestigieuses qui avaient cédé au charme du diesel font marche arrière. La dernière en date est Bentley, qui a décidé de stopper la commercialisation du Bentayga diesel en Europe, deux ans seulement après son lancement.

Un revirement brutal, que la marque anglaise justifie en rappelant que la réglementation s'est considérablement durcie pour les voitures diesel, et que celles-ci sont de moins en moins bien vues. Dans ces conditions dit-elle, elle préfère se concentrer sur les motorisations électrifiées. Elle a justement présenté un Bentayga hybride rechargeable lors du dernier salon de Genève. Ce modèle marquera le début d'une grande offensive, qui sera poursuivie peu de temps après par le lancement d'une Continental GT également hybride rechargeable. Plus tard, un nouveau véhicule 100 % électrique pourrait également intégrer la gamme de Bentley. C'est en tout cas un sujet qui est régulièrement remis sur la table par des sources a priori fiables.

Le Bentayga Diesel n'est toutefois pas définitivement enterré : il reste proposé dans certains pays non-européens comme la Russie, l'Afrique du Sud ou l'Australie. Pour rappel, il est doté d'un V8 4,0 litres bi-turbo délivrant 435 ch et 900 Nm de couple. Il accomplit le 0 à 100 km/h en 4,8 secondes et atteint une vitesse de pointe de 270 km/h.

En Europe, la gamme du Bentayga sera maintenant articulée autour de l'hybride rechargeable précité, du nouveau V8 essence de 550 ch ainsi que du W12 également essence de 608 ch.

Source : Autocar