Il sera présenté en mars, à Genève.

Škoda vient d'indiquer que son nouveau crossover urbain se nommerait Kamiq. Ce choix s'intègre parfaitement dans la logique de la marque, qui a toujours attribué à ses SUV des noms commençant par la lettre K et se terminant par la lettre Q (Kodiaq, Karoq).

Si l'appellation Kamiq vous dit quelque chose, c'est peut-être parce qu'elle n'est pas totalement inédite. En effet, Škoda l'utilise déjà pour un petit crossover vendu en Chine depuis quelques mois. Ce dernier, que vous pouvez voir en photo ci-dessous, a été écoulé à quelque 27'900 exemplaires l'an dernier. Il est produit localement, dans une usine située à Nanjing.

Galerie: Skoda Kamiq en Chine

Alors que le Kamiq chinois repose sur la plateforme "PQ", le Kamiq européen héritera, lui, de la plateforme MQB. Il devrait également se démarquer par un style qui lui sera propre. Le teaser publié précédemment a par exemple montré que les phares seraient scindés en deux, et non réunis dans un seul bloc comme sur le modèle chinois. Dans l'ensemble, les lignes seront assez proches de celles du concept Vision X présenté dans le cadre du Mondial 2018.

Le Kamiq reprendra les moteurs essence 1,0 litre et 1,5 litre TSI de ses deux cousins, le SEAT Arona et le Volkswagen T-Cross. Reste à savoir si, comme eux, il bénéficiera aussi du 1,6 litre TDI. Le doute existe, Škoda ayant montré avec la Fabia restylée que le diesel n'était plus forcément indispensable à ses yeux.

Le nouveau crossover tchèque sera présenté à l'occasion du salon de Genève, qui ouvrira ses portes début mars.